Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

Dans les Alpes-Maritimes, le badminton entre demandeurs d’emploi et recruteurs


Publié

Mise à jour

RTF

Article écrit par

Ce jour-là à Cagnes-sur-Mer se jouait un « job dating » un peu particulier organisé par le Pôle Emploi des Alpes-Maritimes, autour du badminton. Raquette en main, 130 demandeurs d’emploi se sont affrontés sur le terrain de sport, et parmi eux se cachaient des recruteurs. Une manière ludique de faire connaissance et d’identifier les bons profils, loin des strass des entretiens classiques. #IlsAlaSolution

Des ateliers sportifs pour trouver la bonne recrue. C’est la solution proposée par Pôle emploi dans les Alpes-Maritimes avec des job dating autour du badminton. Ateliers et jumelages réunissant employeurs et demandeurs d’emploi. Mais particularité ici : personne ne sait qui est qui. «Non, nous ne pouvons pas savoir qui c’est, et c’est très bien. C’est beaucoup mieux et plus facile pour nous», explique Jean-Claude, à la recherche d’un emploi.

Car cette formule rassure, les participants ne connaissant pas les recruteurs qui se cachent dans leur équipe ou dans l’équipe adverse, ils peuvent simplement être eux-mêmes. Quelque chose pour soulager la pression. «Quand on est entre quatre murs dans un bureau, on sait que la personne est là pour nous juger tellement c’est stressant ; là je m’amuse, je suis zen, il n’y a pas de problème», témoigne entre deux échanges Louise-Yvonne.

Ce jour-là, la vingtaine de recruteurs présents sont venus avec pas moins de 200 postes à pourvoir dans divers domaines d’activité. Ces échanges sportifs incognito leur permettent de déceler certaines qualités chez les candidats, explique le responsable du recrutement d’un groupe de la Côte d’Azur : «On voit ceux qui s’impliquent, qui s’impliquent, ceux qui sont un peu plus en retrait ; donc ça permet déjà de voir quelques traits de caractère grâce au jeu collectif« .

«Nous identifierons la capacité à travailler en équipe, à avoir du leadership, à être tenace», ajoute Ghislaine Ellena, directrice départementale de Pôle Emploi qui anime ces ateliers organisés plusieurs fois dans l’année. A l’issue des tests, les recruteurs se dévoilent pour présenter leur entreprise et les postes qu’ils proposent. Viennent ensuite les échanges de CV et les Des premiers entretiens qui se profilent Selon Pôle Emploi, 60% des participants à ces job dating sportifs trouveraient un CDI d’ici 3 à 6 mois.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page