Dans le projet immobilier d’Alice, propriétaire de quatre biens à 31 ans : « On fait tout pour partir très tôt à la retraite »

Rien ne prédestinait Alice, aujourd’hui commerçante automobile, à posséder autant de maisons et à en tirer un revenu. Certes, cette fille de fonctionnaires, formée en ZEP, a grandi dans une famille « où chacun possède sa maison ». « Mais personne n’est propriétaire multiple », se souvient-elle. Son premier avantage, selon elle, est d’être en couple avec son compagnon depuis la fin du collège. Dans ces circonstances, il est « facile » de faire des projets, glisse-t-elle. Car une fois adultes, les deux amoureux se sont fait une promesse : celle de vivre dans une vraie maison, dont ils seraient propriétaires.

Quitter la version mobile