Nouvelles locales

Crosby a le meilleur sur Ovechkin


La rivalité entre Sidney Crosby et Alex Ovechkin est une belle rivalité qui dure depuis longtemps, et mercredi à Washington, c’est l’attaquant des Penguins de Pittsburgh qui a eu le dernier mot dans le dernier chapitre de cette histoire, aidant son peuple. vaincre les Capitals 4 à 1.

• Lisez aussi : Une deuxième victoire en 48 heures pour le Canadien

• Lisez aussi : Soldat Gallagher

Sans être pétillant, le capitaine de l’équipe de Pennsylvanie a réussi à noircir la feuille de match lorsqu’il s’est fait complice sur le filet de Jeff Petry, le troisième de son équipe en première période.

Jason Zucker et Brock McGinn, en infériorité numérique, avaient également battu Darcy Kuemper en première période, auparavant. Le gardien des Capitals a complété son match avec 24 arrêts sur 27 tirs, Jake Guentzel complétant le pointage dans un filet vide.

Guentzel et Petry, ainsi que Marcus Pettersson et Rickard Rakell, ont tous terminé le match avec deux points.

À l’autre bout de la patinoire, le gardien Casey DeSmith n’a pas réussi le jeu blanc, mais il a tout de même blanchi Ovechkin, qui n’a tenté qu’un seul tir au but. C’est finalement Marcus Johansson qui a battu le gardien des vainqueurs, qui a réalisé 24 arrêts dans la victoire.

Le « chevalier » net ralentit les ouragans

À Sunrise, le gardien Spencer Knight a complètement fermé la porte aux Hurricanes de la Caroline, aidant les Panthers de la Floride à gagner 3-0.

L’homme masqué préféré de la foule a tiré 40 points parfaits pour son premier jeu blanc de la saison. Entre autres, il a bloqué les 18 tirs qui lui étaient destinés en troisième période, en plus d’empêcher ses adversaires d’atteindre la cible à trois reprises en supériorité numérique.

Son homologue, Antti Raanta, a réalisé 32 arrêts sur 35 tirs. Il a accordé le but gagnant à Nick Cousins ​​​​en première période. Aleksander Barkov, en supériorité numérique, et Sam Bennett, tous deux en troisième période, ont également trompé sa vigilance.

Cependant, c’est le défenseur Brandon Montour qui a connu la soirée la plus productive, lui qui a été complice de chacun des succès de son équipe.

De plus, cette victoire des Panthers représente la 783e dans la carrière de Paul Maurice comme entraîneur-chef, lui qui a du même coup dépassé Al Arbour pour prendre la sixième place de l’histoire de la Ligue nationale.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page