Skip to content
Crédit bancaire en hausse de 3,2% à fin avril

Le crédit bancaire joue au yoyo cette année et évolue à des niveaux plutôt respectables. En effet, après avoir débuté l’année avec un taux de croissance de 3,4% à fin janvier, le financement de l’économie par les banques a légèrement ralenti à 3,3% à fin février puis a remonté de 4,1% à la fin du premier trimestre avant rechutant à un taux de variation de 3,2% à fin avril dernier, avec un encours de 980,651 milliards de DH, selon les derniers chiffres publiés par Bank Al Maghrib. Rappelons que pour l’année en cours, le HCP table sur une hausse des crédits bancaires de 3,7%, « sous l’effet de la poursuite de la reprise de la reprise attendue des activités économiques et de l’impact attendu des programmes de soutien aux ménages et aux entreprises ».

Ainsi, durant les quatre premiers mois de 2022, le crédit bancaire est tiré à la baisse par les crédits à l’équipement, qui ne se redressent pas. Ils ont baissé de 2,9 % fin avril dernier, après -4,4 % fin 2021, reflétant un investissement atone qui tarde à reprendre. Ce qui est à l’opposé des comptes clients et des crédits de trésorerie qui continuent d’afficher un taux élevé. A fin avril, ils évoluaient à deux chiffres (10,5%). Les crédits à la consommation et les crédits immobiliers peinent à monter en puissance, affichant une croissance d’à peine 2,3% à fin avril.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.