Skip to content
COVID-19 : le Dr Hinshaw recommande de porter un masque à mesure que la transmission augmente


Le gouvernement de l’Alberta a mis fin aux exigences relatives aux masques et à la plupart des autres mesures de santé le mois dernier. Les masques sont toujours obligatoires dans les transports en commun et dans les établissements de santé du Alberta Health Service.

Le médecin hygiéniste en chef Deena Hinshaw a déclaré mercredi aux journalistes qu’elle continuait de porter des masques dans les lieux publics ou au travail.

J’encourage les gens à considérer leur contexte, leurs propres facteurs de risque, les facteurs de risque de ceux qui les entourent et le fait que la transmission augmentea déclaré Deena Hinshaw lors d’une conférence de presse mercredi.

Pour protéger nos communautés en ce moment, le port du masque est une mesure de précaution que nous pouvons tous prendre.

La province ne rapporte plus ses données quotidiennes liées à la COVID-19, mais a présenté ses données pour la période du 5 au 11 avril.

Au cours de cette période, 37 décès liés au COVID-19 ont été signalés. Au total, 4 141 décès ont été enregistrés en Alberta depuis le début de la pandémie.

Mercredi, 1 053 Albertains étaient hospitalisés avec le COVID-19, dont 48 patients en soins intensifs. C’est une augmentation, puisqu’il y a une semaine on comptait 990 personnes hospitalisées, dont 44 en réanimation.

Le ministre de la Santé, Jason Copping, a également déclaré que les données sur les eaux usées montrent une augmentation de la transmission dans la province.

Les données sur les eaux usées montrent une augmentation à Calgary et à Edmonton et dans plusieurs autres régions étudiées, mais pas partout.

 » On voit que le virus circule davantage en Alberta, comme dans les autres provinces. Ceci n’est pas surprenant étant donné la transmissibilité de la variante BA.2 et puisqu’il y a une augmentation des contacts. »

Une citation de Jason Copping, ministre de la Santé de l’Alberta

Le taux de positivité moyen de la semaine écoulée était stable à 26,3 %, contre 26,6 % la semaine précédente. Plus de 80% des nouveaux cas détectés sont de la variante BA.2.

Jason Copping, ministre de la Santé.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Boissonneault

Le ministre de la Santé de l’Alberta, Jason Copping, note que le système hospitalier et les services d’urgence sont très occupémais qu’ils sont capables de répondre à cette augmentation du nombre de patients.

Nous pourrions continuer à voir une augmentation au cours des prochaines semaines, mais nous sommes préparés et, à ce stade, nous n’anticipons pas un impact similaire à celui de la vague initiale d’Omicron, en décembre et janvier.

Deena Hinshaw dit qu’il est trop tôt pour parler d’une sixième vague en Alberta, même si l’administrateur en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, a déclaré mardi que le Canada est dans une 6et vague.

Elle a également souligné que les injections de rappel offriront une meilleure protection à mesure que le nombre de cas augmentera.

Attention à Pâques

Deena Hinshaw recommande en outre que les gens réfléchissent avant de se rassembler pendant les vacances de Pâques.

Elle rappelle que les rassemblements intérieurs favorisent la transmission et suggère de les organiser à l’extérieur, si le temps le permet. Elle demande également aux personnes qui se sentent malades de ne pas se rassembler et d’utiliser des tests rapides avant de se rassembler.

4et Doses et vaccin de Novavax disponibles

La province offre maintenant le 4et dose du vaccin aux personnes admissibles, y compris les Albertains de plus de 70 ans, les Premières Nations, les Métis ou les Inuits de plus de 65 ans et les résidents de foyers pour personnes âgées.

La province offre aussi maintenant le vaccin Nuvaxovid, de la compagnie Novavax. Les personnes qui le désirent doivent prendre rendez-vous en composant le 811.

L’Alberta cessera également d’utiliser le médicament Sotrovimab pour traiter le COVID-19, car ce médicament est moins utile contre la variante BA.2.

Les tests rapides resteront disponibles

Le ministre de la Santé, Jason Copping, a également précisé que des tests rapides seront toujours proposés par les pharmacies de la province, ce qui contredit les rumeurs selon lesquelles la province aurait envisagé d’arrêter la distribution.

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.