Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles localesPolitique

comment il prévoit de continuer la guerre en 2023


POUTINE. Vladimir Poutine a clairement montré la volonté de la Russie de poursuivre la guerre en Ukraine en 2023. De nouveaux moyens seront mis en œuvre.

301 jours de guerre et beaucoup, beaucoup, beaucoup plus à venir. Plus de neuf mois après avoir lancé son « opération militaire spéciale » en Ukraine, Vladimir Poutine n’a pas l’intention de déposer les armes. Mercredi 21 décembre 2022, le président russe a organisé une réunion pour définir les objectifs de son armée en 2023, au cours de laquelle il a promis des moyens illimités pour ses troupes. « Le pays et le gouvernement donneront tout ce que l’armée demandera », a-t-il déclaré. Parmi les annonces faites, de nouvelles armes destructrices, une augmentation des effectifs militaires et le développement de bases navales… en Ukraine.

Nouvelle arme et renfort de troupes

Au cours de cette rencontre retransmise à la télévision russe, Vladimir Poutine a surtout annoncé l’utilisation, en dehors de début janvier, d’un nouveau missile hypersonique : le Zircon. Selon le maître du Kremlin, sa portée est de 1000 km. De quoi en faire une arme « sans équivalent dans le monde ». Depuis plus de deux ans, l’armée russe teste ce modèle, tiré aussi bien d’une frégate que d’un sous-marin. Un renforcement de l’armement, doublé d’un important déploiement militaire humain.

Le ministre russe de la Défense a déclaré vouloir gonfler les rangs à 1,5 million de soldats, alors que l’armée n’en compte qu’environ un million à ce stade. Vladimir Poutine avait déjà annoncé vouloir atteindre 1,150 million de soldats en janvier 2023, mais l’objectif a donc été revu à la hausse. Mais tout le monde ne sera pas affecté au combat en Ukraine. Le président russe a indiqué que les 150.000 hommes actuellement en formation représentaient « une réserve suffisante pour la conduite des opérations ». Des opérations qui doivent notamment permettre à la Russie de développer des bases navales militaires en Ukraine, à Berdiansk et Marioupol, sur les rives de la mer d’Azov, comme l’a annoncé le ministre de la Défense.

Ce dernier a ajouté que la Russie était d’autant plus déterminée à poursuivre la guerre en Ukraine que « l’armée russe s’oppose aux forces combinées de l’Occident ». La présence croissante de l’Occident à nos frontières et à celles de la Biélorussie, et la volonté de l’Occident de prolonger la les opérations en Ukraine autant que possible afin d’affaiblir notre pays, sont particulièrement préoccupantes. » Le soutien permanent de l’Union européenne ainsi que des Etats-Unis à l’Ukraine est, pour les dirigeants russes, la raison de la poursuite des combats. « Je considère toujours le peuple ukrainien comme un peuple frère. Ce qui se passe est un drame, c’est notre drame commun. Mais ce n’est pas le résultat de notre politique, c’est celle de pays tiers qui ont tout fait pour désintégrer le monde russe. . La confrontation était inévitable », a justifié Vladimir Poutine.

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page