Skip to content
cinéma jeune public

Mascottes amusantes, affichage ludique, divers supports de communication en ville, le Festival international du film d’animation de Meknès (Ficam) ne lésine pas sur les moyens pour inviter le jeune public à découvrir des films inédits et de qualité. Certains chefs-d’œuvre de l’animation sont présentés en avant-première ou en exclusivité au Ficam. D’autres font les gros titres sur les plateformes de streaming. Ce voyage à la rencontre des grands personnages du cinéma d’animation international est proposé à petits prix ou parfois gratuitement. Entre ateliers immersifs autour du film d’animation, projections en salle et en plein air, la vingtième édition du Ficam offre aux petits et grands de merveilleux moments d’émerveillement, de partage et de découvertes cinématographiques.

« Tout dans la scène 2 »

A l’Institut français de Meknès et au Théâtre Mohammed El Mennouni, le public du Ficam s’est montré très intéressé par l’animation du scénariste et réalisateur anglais Garth Jennings. Si l’Institut français accueillait plusieurs groupes de scolaires, le Théâtre El Mennouni réunissait adultes et enfants venus constater cette grande réussite artistique. « Tous en scène 2 » est en effet visuellement époustouflant, réunissant des scènes magiques et des séquences d’une fluidité remarquable.
Côté personnages, le film présente des histoires plus ou moins intéressantes : une Rosita qui a le vertige, la timide Meena, Johnny qui a du mal à suivre un rythme de danse professionnel. Le nouveau personnage de ce deuxième volet de « Tous en scène » est Clay Calloway, le rockeur reclus qu’il faut convaincre de revenir sur scène. Ce personnage clé de « Tous en scène 2 » est doublé en version originale par la voix de Bono, leader du groupe irlandais U2. Il y a trois chansons clés du groupe irlandais dans le film : « I Still Haven’t Found What I’m Looking For », « Where The Streets Have No Name » et « Stuck In A Moment That You Can’t Get Out Of ». « .
Entre plusieurs essais, succès et échecs, scènes cocasses et autres musicales, le show se termine sur de belles notes créées par U2. Bref, on ne s’ennuie pas devant ce film qui nous remplit les yeux d’une belle musique et d’une touche d’émotion.

« Alerte rouge »

Le nouveau « Red Alert » de Pixar a également créé l’événement au Ficam 2022. Le mignon panda roux, héros du film, a littéralement séduit les jeunes venus spécialement pour lui au Théâtre El Mennouni. « Il s’agit de panda, d’adolescence et de maman protectrice. Bien sûr, nous sommes intéressés. C’est un film drôle et réaliste », nous confie un groupe de jeunes spectateurs. Le personnage de Mei, 13 ans, qui se transforme en un immense panda au gré de ses émotions, représente plusieurs préadolescents qui ne savent pas allier plaisir et responsabilités. Dans un décor ludique, « Red » aborde plusieurs thèmes délicats comme les conflits avec les adultes ou encore les premiers émois amoureux. Le film du réalisateur Domee Shi montre aussi comment s’accepter et comprendre que les aspects négatifs font aussi partie de notre personnalité. Tout est question d’équilibre !

« Méchants »

Le film à succès du box-office américain « Bad Guys » séduit également à Meknès. De nombreux éclats de rire ont été entendus lors de sa projection au Théâtre Mohammed El Mennouni dans le cadre du Ficam. Inspiré de la série éponyme de best-sellers pour enfants, « Bad Guys » met en scène une bande d’animaux, de redoutables criminels de haut vol, qui s’apprêtent à commettre leur méfait le plus flagrant : devenir des citoyens respectables. L’adaptation a été confiée par Dream Works au Français Pierre Perifel qui a su présenter une belle animation entre humains et animaux. Humour, action, suspense… plusieurs éléments de réussite sont présents dans cette comédie d’aventures. Il y a cinq amis exceptionnels : M. Wolf, l’agile pickpocket, M. Snake, le foreur de coffre-fort, M. Shark, l’amusant expert en camouflage, M. Piranha, avide de combats et Miss Tarantula, la redoutable hacker.

« Vaillant »

Le Ficam, c’est aussi des projections en plein air. Sur la scène administrative, les familles viennent voir des films qui défraient la chronique internationale. Lundi 9 mai, plusieurs enfants sont venus admirer l’animation franco-canadienne de Laurent Zeitoun et Théodore Ty. Assis sur des couvertures, des chaises, de vieilles banderoles ou par terre, petits et grands ont suivi pendant 1h30 les aventures de Georgia Nolan, la New-Yorkaise qui rêve de devenir pompier. Avec une grande concentration, le public a regardé l’histoire d’une héroïne espiègle et déterminée, différente de celles que l’on a l’habitude de voir dans les films d’animation. Depuis toute petite, Georgia n’a qu’une ambition : devenir pompier comme son père ! Mais ce dernier a trop peur pour elle et à New York en 1932, les femmes n’ont pas le droit d’exercer ce métier. Lorsque les pompiers de la ville disparaissent un à un dans de mystérieux incendies dans les théâtres de Broadway, Georgia voit une opportunité en or : elle se déguise en homme et rejoint l’équipe de pompiers débutants chargés d’arrêter le pyromane. Le film à l’approche féministe a attisé la curiosité des jeunes téléspectateurs de Meknès. A l’issue de la séance de cinéma en plein air, plusieurs d’entre elles se posaient des questions sur New York, mais surtout sur les débuts des femmes dans les rangs des pompiers. Les photos des premières femmes pompiers les ont autant marquées que l’intrigue du film.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.