Nouvelles locales

CHSLD du Bas-Saint-Laurent : une rencontre d’urgence avec le ministre Dubé demandée


Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a demandé jeudi une rencontre d’urgence avec le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé concernant le manque criant de préposés aux bénéficiaires dans les CHSLD du Bas-Saint-Laurent.

Une mauvaise application de la convention d’occupation datant de décembre 2020 a provoqué une sorte d’anarchie dans l’organisation du travail avec trop d’horaires différents et changeants, provoquant ainsi une « instabilité accrue » pour les bénéficiaires et préposés aux bénéficiaires.

« Cette impasse est symptomatique d’une rupture durable des relations de travail, que le CISSS ne peut se permettre, encore moins dans le contexte actuel », écrit le conseiller syndical Sylvain Lirette dans sa lettre au ministre Dubé.

« Ce concept de titularisation a été appliqué dans plusieurs autres régions du Québec, avec succès et à la satisfaction de tous. Pourquoi ne pouvons-nous pas faire la même chose dans le Bas-Saint-Laurent? a demandé Johanne Campagna, présidente du SCFP 5007.

« À ce stade, les interventions ministérielles sont essentielles pour que le Bas-Saint-Laurent se réoriente vers une qualité de soins et des milieux de travail acceptable », a ajouté M. Lirette.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page