Nouvelles du monde

Christophe Laporte sprinte vers une victoire d’étape palpitante pour mettre fin à la sécheresse du Tour de France

Jusqu’à cette arrivée au sprint, l’étape 19 de Castellnau-Magnoac à Cahors avait surtout été marquée par une énième protestation sur la route, qui a brièvement retenu le peloton. Les excitations étaient par ailleurs rares et espacées. Tadej Pogacar de l’UAE Team Emirates, qui traîne Vingegaard de 3:26 avant le contre-la-montre de 40,7 km de samedi à Rocamadour, a brièvement perdu le contact avec le peloton à la suite d’une crevaison.

Déterminé à ne pas aller tranquillement, Pogacar a ensuite attaqué à l’avant du peloton dans ce qui était vraiment un peu de showboating pour les caméras plutôt qu’une attaque sérieuse. Le mouvement du Slovène a été rapidement stoppé par van Aert, ce qui signifie que le classement général, qui comprend le Gallois Geraint Thomas (Ineos Grenadiers) en troisième, est resté inchangé.

Naturellement, Vingaard refusait de célébrer tôt vendredi soir. « Nous n’en sommes pas encore là », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’irait pas à fond dans le contre-la-montre de samedi.

« Je ferai toujours de mon mieux. J’essaierai de faire un bon contre-la-montre [but] bien sûr, je ne vais pas prendre tous les risques dans les virages. »

Vingaard a déclaré qu’il s’attendait à ce que van Aert, qui a été ridiculement fort dans cette course dans tous les types d’étapes, se dispute la victoire samedi. « Ouais, je pense que Wout est évidemment en pleine forme. Il est l’un des meilleurs contre-la-montre au monde, donc à mon avis, il a de grandes chances. »

Alors que l’une des éditions les plus excitantes de la course depuis de nombreuses années touche à sa fin, il y a aussi eu un rappel choquant du passé mouvementé du cyclisme et de l’ombre qui plane à jamais sur le sport.

Astana-Qazaqstan a annoncé vendredi matin que son grimpeur colombien Miguel Ángel López avait été suspendu alors que les médias espagnols rapportaient ses liens avec un médecin controversé faisant actuellement l’objet d’une enquête policière.

L’avocat de López a déclaré à l’agence espagnole EFE que Lopez, 21 ans, « nie catégoriquement avoir une relation/participation à un acte criminel lié à la distribution de médicaments non autorisés ou de tout autre produit mentionné dans les informations publiées hier ».

Selon certaines informations, López comparaîtra devant le tribunal de Cáceres lundi prochain dans le cadre d’enquêtes.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page