Nouvelles

Ces FNB énergétiques pourraient être achetables en cas de recul


Je secteur de l’énergie a été le secteur le plus performant du S&P 500 l’année dernière, et au cours des six premiers mois de 2022, cela est resté le cas et avec une marge significative.

Aujourd’hui, avec la baisse des prix de l’essence et les actions de croissance qui remontent puissamment après leurs creux de juillet, certains investisseurs s’inquiètent pour leurs avoirs énergétiques tandis que d’autres pensent peut-être qu’ils ont complètement raté les bons moments. Aucune des deux théories ne peut s’avérer exacte. En fait, certains analystes restent optimistes sur le pétrole et il existe des points de données pour soutenir cette notion.

« Les exportations américaines de brut ont atteint 5 millions de barils par jour, le plus haut jamais enregistré, selon les données de l’EIA, car le WTI s’est négocié avec une forte décote par rapport au Brent, rendant les achats de brut américain plus attrayants pour les acheteurs étrangers », rapporte Reuter. « Signe d’une forte demande, les stocks d’essence ont attiré 4,6 millions de barils, bien plus que le tirage prévu de 1,1 million de barils. »

Avec un rebond du secteur de l’énergie une possibilité légitime, les investisseurs peuvent envisager les fonds négociés en bourse suivants.

Alerian MLP ETF (AMLP)

La Alerian MLP ETF (AMLP) est le plus grand ETF dédié aux sociétés en commandite principale (MLP), qui sont le segment générateur de revenus du patch énergétique. AMLP est à la hauteur de cette réputation avec un rendement du dividende accrocheur de 9,30 %.

Un autre avantage des MLP est qu’en raison de la nature des routes à péage de leur modèle commercial, les actions ne sont souvent pas aussi fortement corrélées aux prix du pétrole que les actions des producteurs de pétrole traditionnels et autres. AMLP prouve cet avantage car il n’est en baisse que de 7,68 % par rapport à son sommet de 52 semaines. En ce qui concerne les revenus, la bonne nouvelle est que de nombreux noms de l’énergie intermédiaire maintiennent ou augmentent – ​​et non réduisent – ​​les paiements.

« Les sociétés intermédiaires ont continué de s’appuyer sur leurs antécédents de tendances positives en matière de dividendes avec leurs derniers versements », selon les recherches d’Alerian. « Pour le quatrième trimestre consécutif, il n’y a eu aucune réduction de dividendes dans la suite d’indices d’infrastructures énergétiques d’Alerian. La majorité des noms ont maintenu leurs paiements de manière séquentielle, car les augmentations ont tendance à être biaisées vers les paiements au 4ème et au 1er trimestre, mais il y avait encore des exemples notables de croissance concentrée parmi les MLP. »

Fonds First Trust Energy AlphaDEX® (FXN)

La Fonds First Trust Energy AlphaDEX® (FXN) n’est pas un FNB énergétique pondéré en fonction de la capitalisation ordinaire. Le fonds suit plutôt l’indice StrataQuant® Energy, qui utilise une variété de mesures de croissance et de valeur pour construire la gamme de 40 actions de l’ETF.

Le résultat est un ETF radicalement différent de ses rivaux pondérés en fonction de la capitalisation, comme le souligne le fait qu’aucun de ses composants ne dépasse un poids de 4,85 % et que la valeur marchande médiane des avoirs est de 24,64 milliards de dollars. Ces deux chiffres sont faibles par rapport aux rivaux traditionnels de cette catégorie. Dans l’ensemble, FXN est un ETF énergétique solide pour les investisseurs à la recherche d’un achat sur l’idée de retrait.

« Bien que la volatilité puisse se poursuivre à court terme, nous pensons que les ventes massives peuvent fournir des points d’entrée plus attrayants pour les investisseurs, en particulier ceux qui restent sous-pondérés dans les actions énergétiques », selon les recherches de First Trust. « Bien que nous admettions qu’une profonde récession mondiale pourrait avoir un impact négatif sur la demande de combustibles fossiles à court terme, nous pensons que la dynamique de l’offre et de la demande à plus long terme, ainsi que les influences géopolitiques, soutiendront probablement des prix relativement élevés du pétrole et du gaz naturel, ce qui pourrait continuer à alimenter des bénéfices solides pour les sociétés énergétiques. De plus, malgré des performances relativement solides depuis l’automne 2020, les valorisations des actions énergétiques restent historiquement bon marché.

VanEck Oil Refiners ETF (CRAK)

La VanEck Oil Refiners ETF (CRAK) est le seul ETF dédié aux actions de raffinage, qui peut faire et bénéficier de diverses dynamiques d’offre et de demande dans l’espace pétrolier. Le CRAK n’attire pas l’attention comme les autres ETF énergétiques, mais les récents titres de la saison des résultats du deuxième trimestre confirment que les fondamentaux sont solides parmi les composants du CRAK.

« Valero Energy (NYSE : VLO), l’un des plus grands raffineurs indépendants américains, a déclaré que son bénéfice net au deuxième trimestre avait atteint 4,7 milliards de dollars, soit près de 29 fois ce qu’il était un an plus tôt et bien au-dessus des attentes de Wall Street », rapporte Jinjoo Lee pour la le journal Wall Street. « Le bénéfice trimestriel, un record, n’était pas loin du record de bénéfices pour l’année complète qu’il avait établi en 2006. PBF, un petit raffineur, a enregistré un bénéfice net de 1,2 milliard de dollars, soit 24 % de plus que le nombre d’analystes interrogés par Visible Alpha. au crayon. »

Les vues et opinions exprimées ici sont les vues et opinions de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Nasdaq, Inc.

nasdaq

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page