Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

« Certains vont finir au RSA », s’inquiète un syndicaliste


Barthélémy Philippe

Le gouvernement a dévoilé ce lundi matin ses arbitrages sur la réforme de l’assurance-chômage. Si certains points sont encore en discussion, les conditions d’indemnisation seront durcies à partir du 1er février. Mais en pleine crise économique, les partenaires sociaux, comme la CFTC, craignent que ce ne soit pas le bon moment, notamment pour les seniors.

Alors que l’assurance-chômage se met en place, les syndicats s’inquiètent. Si le marché du travail est dynamique, avec un taux de chômage de 7,3%, les conditions d’indemnisation seront durcies avec le passage de cette réforme. A partir du 1er février 2023, pour les entrants au chômage, un coefficient de réduction sera appliqué si la situation économique reste similaire à celle d’aujourd’hui. Et certaines populations de travailleurs, comme les seniors, risquent d’être particulièrement exposées. Pour les personnes âgées de 55 ans ou plus, la durée d’indemnisation passera de 36 à 27 mois et « certains finiront au RSA », prédit Éric Courpotin, représentant de la CFTC.

Un plus grand risque de licenciement

« On sait très bien que quand il y a un plan social dans une entreprise, les premiers à être licenciés sont les seniors, car généralement ce sont les salaires les plus élevés », rappelle le syndicaliste. « Je ne vois pas comment ils vont reprendre un travail. Vers quoi vont-ils retourner ? Et éventuellement le RSA quand ils auront tout épuisé ? », ajoute-t-il, inquiet.

Pour Eric Courpotin, il ne s’agit que d’une manœuvre administrative, pour réduire les chiffres du chômage sur le papier. « On va faire baisser les chiffres du chômage en France en les retirant de la liste des demandeurs d’emploi pour les faire basculer au RSA. Aujourd’hui, un demandeur d’emploi pour le gouvernement, c’est juste une ligne budgétaire », conclut-il, déplorant le manque de ressources humaines. considération dans la réforme.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page