Skip to content
Cartes, Net Banking, Loyauté des pratiques Top des plaintes auprès du médiateur bancaire : Rbi


Les problèmes liés aux guichets automatiques/cartes de débit, aux services bancaires mobiles/électroniques, aux cartes de crédit, au non-respect des engagements et au non-respect du code de bonnes pratiques ont été les cinq principaux motifs de plaintes reçues par le Bureau du médiateur bancaire (OBO) en juillet 2020- mars 2021, a indiqué mercredi un rapport de la RBI.

La Reserve Bank of India (RBI) a publié le rapport annuel des programmes de médiation pour l’année 2020-2021, qui a été préparé pour la période de neuf mois allant du 1er juillet 2020 au 31 mars 2021, conformément à la changement d’exercice de la RBI de ‘juillet-juin’ à ‘avril-mars’ avec effet au 1er juillet 2020.

Il couvre les activités menées dans le cadre du Banking Ombudsman Scheme, 2006 (BOS), du Ombudsman Scheme for Non-Banking Financial Companies, 2018 (OSNBFC) et du Ombudsman Scheme for Digital Transactions, 2019 (OSDT). Selon le rapport, le volume de plaintes reçues dans le cadre des trois programmes d’ombudsman a augmenté de 22,27% sur une base annualisée et s’est élevé à 3 03 107 au cours de la période considérée.

Les parts des plaintes relatives aux guichets automatiques/cartes de débit, aux services bancaires mobiles/électroniques et aux cartes de crédit par rapport au total des plaintes reçues entre le 1er juillet 2020 et le 31 mars 2021 s’élevaient à 17,40 %, 12,98 % et 12,36 %, respectivement. Le pourcentage correspondant de plaintes contre ces motifs entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020 était de 21,97 %, 13,38 % et 9,30 %, respectivement.

Il a en outre déclaré que les plaintes liées aux cartes de crédit, au non-respect des engagements, aux agents de vente directe (DSA) et aux agents de recouvrement ont augmenté du 1er juillet 2020 au 31 mars 2021, par rapport au 1er juillet 2019 au 30 juin. 2020, avec des plaintes liées aux DSA et aux agents de recouvrement enregistrant une augmentation de plus de 60,66%. En ce qui concerne le système de médiation pour les sociétés financières non bancaires (OSNBFC), le rapport indique que le nombre de plaintes reçues par les ONBFCO s’élevait à 26 957 du 1er juillet 2020 au 31 mars 2021, passant de 19 432 plaintes reçues du 1er juillet 2019 au mois de juin. 30, 2020.

« Ainsi, une augmentation de 38,72 pour cent a été observée, bien que la période actuelle soit courte d’un quart », indique le rapport. Le nombre de plaintes reçues par l’Ombudsman Scheme for Digital Transactions (OSDT) est passé de 2 481 du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020 à 2 946 du 1er juillet 2020 au 31 mars 2021.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.