Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Canadien contre Avalanche : 8 observations


Trois points sur quatre… c’est un résultat que toutes les équipes acceptent avec empressement, surtout lorsqu’elles entament une séquence de sept matchs à l’étranger.

Vous me direz que si Samuel Montambeault et Jake Allen n’avaient pas été aussi brillants devant le filet, ce serait peut-être zéro sur quatre.

Je te l’accorde.

Sauf qu’on vous dira très souvent qu’ils doivent assurer par leur performance qu’ils entretiennent l’espoir d’une victoire.

C’est ce qu’ils ont fait.

D’ailleurs, Martin St-Louis n’a pas mâché ses mots après l’affrontement contre l’Avalanche, mercredi soir à Denver. « S’il n’y avait pas eu d’arrêts spectaculaires, nous n’aurions pas obtenu de point. Et si nous avions gagné ce match, nous aurions volé deux points à l’adversaire. »

Très juste.

Les champions en titre ont dominé dans tous les départements, malgré les blessures des joueurs impactés, ils ont maintenu le rythme, causant bien des soucis à une équipe encore désorganisée sur leur territoire.

Allons-y avec quelques observations sur le match contre le Colorado.

1. Anthony Richard a joué un peu moins de 10 minutes, il a été le seul buteur du match. On aurait peut-être aimé qu’il soit utilisé plus souvent. Mais il faut aussi comprendre que l’entraîneur de St-Louis a dû composer avec un rival qui, tout au long de la soirée, a utilisé à outrance ses meilleurs effectifs, notamment Mikko Rantanen. Dans de telles circonstances, un entraîneur doit ajuster et utiliser des patineurs capables de ralentir les meilleures équipes adverses. Jared Bednar a très peu utilisé sa quatrième ligne…

2. Pourrait-il à cet égard remplacer Evgenii Dadonov qui n’est qu’un passager, qui ne produit rien, à qui l’on réserve une place sur la deuxième partie du jeu « d’impuissance » du Canadien ? Sans aucun doute. Au fait, combien de temps Dadonov sera-t-il utilisé plutôt qu’un jeune joueur de l’organisation ? Ne sommes-nous pas en train de développer les meilleurs espoirs ?

3. Jonathan Drouin gagne en confiance. Martin St-Louis le reconnaît et lors des deux derniers matchs, il semble plus engagé que jamais. L’entraîneur en a donc profité pour confier plus de responsabilités à son joueur… en l’utilisant comme pivot, un mandat qu’il a bien rempli en Arizona et à Denver.

Aussi, son travail lors des avantages numériques est efficace sauf que les résultats du groupe identifié pour évoluer lors de ces occasions sont on ne peut plus décevants.

4. L’expérience de Drouin au centre est aussi une option intéressante pour l’entraîneur, car, bien sûr, Kirby Dach est beaucoup plus efficace aux côtés de Nick Suzuki et Cole Caufield qu’au centre, poste qu’il occupait à Chicago. Peut-il être ce deuxième joueur central convoité? Il est encore trop tôt pour le dire, mais pour l’instant il semble très à l’aise en première ligne d’attaque.

5. Il ne fait aucun doute qu’il y a une excellente chimie entre Caufield, Suzuki et Dach; par conséquent, Jeff Gorton et Kent Hughes pourraient-ils changer leur plan et convoiter un autre centre pour soutenir le travail de Suzuki ?

À Vancouver, on soulignait récemment que Montréal serait une destination idéale pour Bo Horvat, le capitaine des Canucks, qui a des démêlés avec la direction de l’équipe concernant les négociations contractuelles. Il deviendra agent libre sans restriction à la fin de la saison.

6. Mais il y a Sean Monahan, une belle surprise chez le Canadien. Pourrait-il remplir le rôle de deuxième joueur de centre de l’équipe? De prime abord, nous l’avons acquis afin de pouvoir l’afficher en vitrine et obtenir un premier choix de ronde.

Monahan a-t-il convaincu quelques équipes qu’il est de retour en forme et qu’il pourrait aider des équipes avec de grandes ambitions à se diriger vers le tournoi de printemps ?

Nous le croyons, mais cette blessure au pied a retardé l’avancée de l’affaire. A-t-il convaincu Gorton et Hughes qu’il pourrait bien être la solution ?

7. Kaiden Guhle a fait des apparitions en avantage numérique. Les résultats n’ont pas été très concluants, mais il faut continuer cette expérience. Selon l’entraîneur, il faut faire attention à Guhle qui, lors de sa première saison, affronte tous les matchs avec les meilleures équipes adverses.

St-Louis ne veut surtout pas rogner sur Guhle, qui est actuellement le meilleur défenseur de l’équipe.

En revanche, un jour, parmi les nombreux entraîneurs derrière le banc, quelqu’un devra trouver une solution au jeu de « l’impuissance ».

Alors que la parité est de plus en plus présente, une équipe se doit d’avoir de bons résultats au niveau des équipes spéciales.

8. Anthony Richard aura marqué son premier but avec les Canadiens lors de son deuxième match tandis que Joel Armia et Jake Evans, ainsi que Jonathan Drouin, n’ont pas été à la hauteur jusqu’à maintenant.

Eh bien, dans le cas de Drouin, il a menacé récemment, mais ce n’est pas suffisant.

Armia a raté plusieurs occasions. Evans ? Le jeune homme fait des efforts à chaque match, mais dans une ligue aussi compétitive, il faut produire. Vous devez contribuer de temps en temps aux succès de l’attaque de votre équipe.

En terminant, permettez-moi de vous offrir mes meilleurs vœux à l’occasion du temps des Fêtes. Savourez chaque instant passé avec les personnes que vous aimez.

journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page