Skip to content
« Ça va apporter un peu de joie à tout le monde », de Turin à Kiev, l’émotion des Ukrainiens après la victoire

Strass et sequins d’un côté, de l’autre l’actualité tragique de la guerre. POSSÈDEAu bout du suspense, comme les parieurs l’avaient prédit, la victoire est pour la chanson « Stéphanie« , qui mêle hip-hop et musique plus traditionnelle.est ukrainien. Avec son éternel bob rose sur la tête, Oleg Psyukle chef du Kalush Orkestra, remercie le public.

Classée quatrième après le vote du jury professionnel, l’Ukraine obtient 439 points des téléspectateurs. De quoi faire basculer la compétition pour le plus grand plaisir de Vitali, l’un des rares supporters ukrainiens présents à Turin : « Nous sommes vraiment reconnaissants envers le public et tous les fans européens de l’Eurovision. C’est incroyable pour tous les Ukrainiens. Ce soutien signifie que l’Europe est unie autour de l’Ukraine. Cela apportera de la joie à tous les Ukrainiens. »

Les larmes d’Irina ont effacé les drapeaux ukrainiens jaunes et bleus que la jeune femme de Kiev avait dessinés sur ses joues : « L’Eurovision montre que les droits de l’homme sont importants et vous pouvez le faire en votant pour une chanson ou pour un pays. C’est quelque chose dont nous avions besoin. Sachant que nous ne sommes pas seuls dans ce combat. »

A des milliers de kilomètres de là, il est impossible pour les Ukrainiens de fêter la victoire, notamment à cause d’un couvre-feu strict dans toutes les grandes villes du pays. Mais ce matin, à Odessa, Katerina, 25 ans, avait un grand sourire : « Je suis très content que l’Ukraine ait gagné cette année, c’est un symbole important ! J’aurais aimé fêter la victoire. Mais ce ne sera possible que lorsque la paix reviendra, lorsque tous mes amis qui sont dans les villages ou à l’étranger reviendront à Odessa ! Pouvons-nous organiser la prochaine édition ici ? Eh bien, j’espère vraiment que la guerre sera finie l’année prochaine. Mais même si ça continue, je pense qu’il sera possible que l’Eurovision se tienne en Ukraine, dans une ville comme Kiev, bien protégée. Et je pense qu’alors, beaucoup de monde viendrait nous soutenir ! » elle espère.

La victoire de l’Ukraine est aussi une manière de rendre hommage à sa culture, à son identité, plaide Anna, 33 ans, dans les rues de Kiev, justement. « Je suis super content, super fier parce que c’est une chanson qui représente le pays, avec ces instruments traditionnels. Et si le monde a aimé, je suis super content, super fier !« 

Lors d’une conférence de presse, Oleg Psyukle chanteur – dont le nom du groupe tire son nom du Ville ukrainienne occidentale de Kalush –lance le même appel que sur scène quelques instants plus tôt pour aider Marioupol et les combattants de l’usine d’Azovstal : « C’est très compliqué car nos compatriotes sont bloqués par un millier de militaires. Ils ne peuvent pas sortir d’Azovstal. Nous devons vraiment aider à libérer ces personnes. Et que faire pour cela ? Et parlez-en, communiquez, demandez à vos gouvernements d’agir. Si vous en parlez, cela nous aidera. » Dans deux jours, le groupe reviendra en Ukraine : la dérogation obtenue pour l’Eurovision expire. Oleg et les cinq membres du groupe rejoindront alors probablement les rangs des combattants. « Comme tous les Ukrainiens, nous sommes prêts à nous battre aussi fort que possible et nous irons jusqu’au bout.« 

Dans un message posté sur Facebook, le président ukrainien Volodimir Zelensky a adressé ses félicitations aux lauréats : « Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l’Europe !« . Avant de promettre que le pays accueillera l’Eurovision l’année prochaine.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.