Nouvelles sportives

BYJU doit Rs 86,21 Crore à BCCI, Paytm veut se retirer en tant que sponsor titre

Selon un rapport de PTI, le sponsor du maillot de la BCCI, BYJU, devrait Rs 86,21 Crore à la BCCI. En outre, Paytm a demandé à l’organisme de cricket du pays d’attribuer les droits de titre de cricket à domicile en Inde aux géants des cartes de crédit Mastercard, en attendant l’examen de la BCCI.

BYJU entretient une relation de longue date avec le Board of Control for Cricket en Inde ( BCCI) car ils ont été le sponsor du maillot pour le Équipe indienne de cricket pendant longtemps. BYJU a acquis les droits d’OPPO en 2019 pour la même chose, mais l’accord a expiré en mars de cette année. En avril, les deux parties ont prolongé leur partenariat jusqu’à la Coupe du monde ODI 2023.

Maintenant, selon un rapport de PTI, BYJU doit Rs 86,21 Crore à BCCI

« A ce jour, BYJU’S doit une cotisation de 86,21 Cr INR au Conseil d’administration », a déclaré une source de la BCCI à PTI.

« Nous avons prolongé le contrat avec la BCCI mais il n’est pas encore signé. Après la signature du contrat, les paiements auront lieu conformément aux conditions de paiement contractuelles. Il n’y a donc aucune cotisation en attente de notre part. »

Parimatch

Explorez la revue Parimatch et découvrez de quoi le meilleur bookmaker de paris sur le cricket en Inde est capable!

Trouver

Dans un autre développement, Paytm a demandé au conseil d’administration d’attribuer ses droits de titre de cricket à domicile à la principale carte de crédit Mastercard. Notamment, Paytm a un accord avec BCC pour le même qui court jusqu’au 31 mars de l’année prochaine.

« Paytm a demandé à la BCCI une réaffectation et le conseil l’envisage », a révélé la source citée.

Suivez-nous sur Facebook ici

Restez connecté avec nous sur Twitter ici

Aimez et partagez notre page Instagram ici



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page