Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

« Bonne chance à vous »: le juge inflige une peine avec sursis au voleur prolifique de Penticton après des signes de changement



Les efforts déployés par un voleur de propriété prolifique à Penticton pour changer sa vie ont fait une différence en ce qui concerne la condamnation de ses crimes les plus récents.

Matthew Corey Toker, 46 ans, a comparu au palais de justice de Penticton le 6 janvier pour plaider coupable à plusieurs infractions sur plusieurs années.

Depuis janvier 2022, il est en liberté sous caution, sous surveillance électronique et en résidence surveillée stricte au Bridge, un programme de rétablissement et de logement de transition assisté à Penticton. Pendant son séjour au pont, il a fait des progrès pour s’améliorer, notamment en devenant propre. Le tribunal avait déjà été informé que Toker avait commencé à consommer de la drogue depuis qu’il avait environ 17 ans.

« C’est clair d’après [the pre-sentence] rapport et il ressort également du casier judiciaire de M. Toker et des rapports des tribunaux avec lui au cours des dernières années qu’il a été aux prises avec un problème de toxicomanie très important », a déclaré le procureur de la Couronne. « Ce qui est remarquable ici, c’est que M. Toker a fait des progrès significatifs à cet égard depuis août 2021. »

Pendant sa détention, il avait commencé à consommer de la méthadone et, après avoir été libéré sous caution, il est passé à un nouveau médicament de remplacement des opioïdes qui s’est jusqu’à présent révélé plus efficace. En réponse à une question du juge, Toker a déclaré au tribunal que c’était la première fois de sa vie qu’il suivait un traitement de remplacement des opioïdes.

À la suite des progrès réalisés par Toker, et notant que ce qui était proposé était « essentiellement un risque calculé », Crown a proposé qu’après avoir pris en compte les 154 jours qu’il avait déjà purgés, il passerait les 249 prochains jours sous condition. ordonnance de condamnation, suivie de 18 mois de probation.

La défense a accepté l’ordonnance conditionnelle, tout en discutant de certaines des conditions des restrictions auxquelles il serait soumis.

Malgré les efforts que Toker a déployés depuis sa libération, le juge a exprimé la nécessité d’un aspect dénonciatoire à la peine de Toker en plus d’une réhabilitation basée en partie sur sa longue liste de condamnations antérieures remontant à 1995.

En fin de compte, le juge a accepté la proposition de Crown, avec quelques modifications mineures aux conditions telles que permettre à Toker de passer du temps chez ses parents sous leur surveillance. D’autres suggestions de la défense, telles que l’exigence obligatoire d’un counseling ou d’un traitement similaire, n’ont pas été supprimées.

« Il convient de noter que la Couronne a adopté une position appropriée en tenant compte des mesures de réhabilitation importantes que M. Toker a prises », a déclaré le juge. « Dans des circonstances normales, une ordonnance de neuvième mois de prison avec sursis pour une introduction par effraction, avec votre dossier, ne serait pas réalisable. »

Pendant qu’il purge sa peine avec sursis, il restera en résidence surveillée stricte et continuera d’être surveillé électroniquement.

« Je comprends que vous puissiez être déçu de vos restrictions », a déclaré le juge à Toker. « Je tiens à vous féliciter pour le travail que vous avez accompli jusqu’à présent. Avec les gens que vous avez derrière vous, vous avez un long chemin à parcourir, mais vous avez fait beaucoup de travail jusqu’à présent. Bonne chance à toi. »

Le 14 juin 2021, la GRC a été appelée pour une odeur de brûlé provenant d’un casier à vélos dans un complexe d’appartements de Front Street, l’odeur provenant de plusieurs serrures qui avaient été coupées. Toker a plaidé coupable d’être en possession d’un ensemble de porte-clés pris sur la propriété.

Le lendemain, Revenu Canada a appelé la GRC pour retirer un homme qui dormait à leur porte. La police identifie l’homme comme Toker, portant les mêmes vêtements que ceux vus dans les séquences vidéo des vélos volés la nuit précédente. Il a été retrouvé avec de la méthamphétamine, un couteau de poche, une meuleuse d’angle et un ouvre-porte de garage d’un immeuble voisin, qui a été cambriolé plus tôt dans la matinée.

Il a ensuite été libéré sous couvre-feu, que Toker a plaidé coupable d’avoir enfreint le 5 août.

Le 6 août 2021, peu après 6 heures du matin, un propriétaire d’entreprise a signalé des dommages à un magasin de la rue Main et des dommages à un véhicule. Toker a été vu sur vidéo courir dans l’allée et la GRC l’a retrouvé plus tard dans des vêtements qui correspondaient aux images.

Le dernier plaidoyer de culpabilité était d’avoir à nouveau enfreint son couvre-feu le 18 août, ainsi que d’avoir été pris avec des drogues illicites.

Pour signaler une faute de frappe, envoyez un e-mail à : editor@pentictonwesternnews.com.

Ne manquez aucune histoire et recevez-les directement dans votre boîte de réception. Inscrivez-vous dès aujourd’hui à la newsletter de Penticton Western News.


@PentictonNews
newstips@pentictonwesternnews.com
Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Rechercher



Bouton retour en haut de la page