Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Bolsonaro accusé de l’explosion de la déforestation


La déforestation dans tous les écosystèmes du Brésil a augmenté l’an dernier de 20,1%, selon une étude indépendante publiée lundi, qui souligne qu’en 2021 l’Amazonie a perdu en moyenne 18 arbres par seconde.

• Lisez aussi : Bolsonaro plaisante sur l’appel de DiCaprio à voter pour la jeunesse brésilienne

« Le Brésil a perdu l’an dernier 16.557 km2 de couvert végétal originel dans tous ses écosystèmes », après 13.789 km2 en 2020, indique la plateforme collaborative Mapbiomas, qui compile les données de différents systèmes de cartographie satellitaire.

La majeure partie de cette déforestation (59%) a eu lieu en Amazonie. Viennent ensuite le Cerrado, la savane brésilienne (30,2 %), la Caatinga, zone semi-aride du nord-est (7 %), puis la forêt atlantique ou « Mata atlantica » (1,8 %) et le Pantanal (1,7 %).

« Rien qu’en Amazonie, 111,6 hectares ont été déboisés toutes les heures, soit 1,9 hectare par minute, ce qui équivaut à près de 18 arbres par seconde », indique Mapbiomas, qui regroupe des ONG, des universités et des entreprises technologiques. .

L’agriculture et l’élevage restent les principaux « vecteurs de pression » de la déforestation, dont ils sont responsables à 97 %.

Dans l’Etat du Para, les mines clandestines exercent également une forte pression, selon l’étude.

Depuis 2019, date de l’arrivée au pouvoir du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, la déforestation dans tous les écosystèmes a atteint 42 000 km2, « presque la surface de l’Etat de Rio de Janeiro », selon la même source.

Les défenseurs de l’environnement et l’opposition accusent le gouvernement Bolsonaro d’encourager la déforestation en défendant l’exploitation de l’Amazonie et en affaiblissant les organismes de surveillance de l’environnement.

Selon les données officielles de l’Institut national de recherche spatiale (INPE), entre janvier et juin 2022, la partie brésilienne de l’Amazonie (60%) a perdu 3 988 km2 de surface forestière, un record pour un premier semestre depuis 2016. premiers enregistrements du système de détection de la déforestation en temps réel (Deter).

Les chiffres officiels montrent également que depuis l’arrivée au pouvoir du président Bolsonaro, la déforestation annuelle moyenne en Amazonie a augmenté de 75 % par rapport à la décennie précédente.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page