Skip to content
Berlusconi « attristé » par le comportement de son ami Poutine


L’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi s’est dit samedi « profondément déçu et attristé » par le comportement de son vieil ami le président russe Vladimir Poutine face à l’invasion de l’Ukraine.

« Je ne peux pas et je ne veux pas cacher que je suis profondément déçu par le comportement de Vladimir Poutine », a déclaré Berlusconi lors d’une réunion publique de son parti de droite Forza Italia à Rome, qui fait partie de la large coalition soutenant le gouvernement. par Mario Draghi.

« Je l’ai connu il y a une vingtaine d’années et il m’a toujours semblé être un démocrate et un homme de paix », a poursuivi le milliardaire de 85 ans.

Berlusconi, qui a dirigé le gouvernement italien à trois reprises entre 1994 et 2011, s’était auparavant abstenu de critiquer publiquement Poutine.

Lorsqu’il était au pouvoir, Berlusconi entretenait des liens personnels amicaux avec le président russe, allant jusqu’à l’inviter en vacances dans sa luxueuse villa en Sardaigne.

« Face à l’horreur des massacres de civils à Bucha et ailleurs, véritables crimes de guerre, la Russie ne peut pas nier ses responsabilités », a-t-il déclaré samedi.

Russia News

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.