Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Barres pour sportifs sur banc d’essai (suite)


La semaine dernière, les barres sportives recommandées avant l’effort ont fait l’objet de notre analyse. Cette semaine, on passe à des barres plus riches en protéines, parfaites après un effort physique intense. Concentrez-vous sur les meilleurs choix !

• Lisez aussi : Barres sportives sur le banc d’essai

  • Dans le cas de la barre protéinée, nous recherchons :
  • Une courte liste d’ingrédients avec des ingrédients naturels;
  • Une teneur en protéines d’au moins 10 g par portion ;
  • Une teneur en glucides équivalente à trois fois la quantité de protéines (environ).

Après l’entraînement, la récupération est notre objectif. Nous cherchons donc à réparer les dommages tissulaires causés par le stress d’un effort physique intense ainsi qu’à reconstituer nos réserves glucidiques épuisées. Les barres protéinées (ou la collation post-entraînement) ne sont pas essentielles si vous vous entraînez à une intensité modérée ou si vous consommez un repas peu de temps après votre entraînement (dans la prochaine heure ou deux). Ils sont recommandés pour les sportifs de haut niveau, qui s’entraînent plusieurs fois par jour, sur une longue durée ou dans un contexte de compétition sportive. Dans ces cas, une barre protéinée avec une teneur en protéines d’au moins 10 g par portion est préférée.

De plus, un apport en glucides et, encore une fois, de préférence en sucres simples est à privilégier afin de reconstituer rapidement nos réserves corporelles. De plus, suite à un effort physique intense et selon notre niveau de transpiration, une certaine perte d’électrolytes (sodium et potassium) est provoquée. Ainsi, il peut être intéressant de compenser cette perte via une barre protéinée composée de sources naturelles de sodium (ex : sel marin) et de potassium (ex : banane).

RXBAR – Barre soft (Beurre de cacahuète et chocolat)


Femme prenant une délicieuse barre granola de la table, gros plan

Le contenu de la barre chocolatée au beurre de cacahuète RXBAR se résume à seulement cinq ingrédients : dattes, cacahuètes, blancs d’œufs séchés, arôme naturel et sel de mer. L’apport en glucides provient de sources naturelles telles que les dattes, tandis que l’apport en protéines provient des cacahuètes et des blancs d’œufs séchés.

Une barre de 52 g apporte 210 calories, 12 g de protéines, 23 g de glucides (dont 15 g de sucres), 9 g de lipides (dont 2,5 g de gras saturés) et 320 mg de sodium.

Grâce à sa teneur en sodium, il convient aux activités de longue durée où les pertes d’électrolytes sont considérables.

KRONOBAR – Barre protéinée (Banane et chocolat)


Femme prenant une délicieuse barre granola de la table, gros plan

Encore une fois, on retrouve un produit de chez Krono Nutrition, mais cette fois c’est leur barre protéinée banane et chocolat. La liste des ingrédients est incroyablement simple avec seulement sept ingrédients, sans allergènes et sans sucre ajouté. Les sources de protéines proviennent d’aliments naturels, notamment les pois et le riz, tandis que les glucides proviennent de sources naturelles telles que le chocolat non sucré, les bananes et le sirop de dattes.

Pour une barre de 50 g, vous obtenez 200 calories, 10 g de protéines, 24 g de glucides (dont 14 g de sucres), 8 g de lipides (dont 3 g de gras saturés) et 25 mg de sodium.

FLI – Barre soft (pépites de chocolat et cacahuètes croquantes)


Femme prenant une délicieuse barre granola de la table, gros plan

Les barres CLIF sont certainement les plus connues du marché. L’entreprise propose différentes gammes de barres pour sportifs (« Nut butter bars », « Builder’s bars », etc.), mais c’est la barre CLIF aux pépites de chocolat et aux cacahuètes croquantes qui prend place sur notre liste. En effet, pour une barre de 68 g, on obtient 260 calories, 10 g de protéines, 41 g de glucides (dont 20 g de sucres), 7 g de lipides (dont 1,5 g de graisses saturées) et 240 mg de sodium. Le ratio glucides/protéines est idéal et favorise une bonne récupération post-entraînement et la teneur en sodium est importante. La liste des ingrédients est nettement plus complexe que les autres barres présentées, mais elle est composée à 70 % d’ingrédients biologiques, qui sont principalement dérivés d’aliments naturels.

Go-Macro – Barre Protéinée (Beurre de Cacahuète et Pépites de Chocolat)


Femme prenant une délicieuse barre granola de la table, gros plan

La barre protéinée au beurre de cacahuète et aux pépites de chocolat de Go Macro offre divers avantages. Tout d’abord, il est composé d’ingrédients biologiques, sans gluten, à base de plantes et certifiés à faible teneur en FODMAP. Ainsi, une barre de 69 g apporte 290 calories, 11 g de protéines, 39 g de glucides (dont 12 g de sucres), 11 g de lipides (dont 2 g de graisses saturées) et 10 mg de sodium. Le rapport glucides/protéines est idéal, bien que la teneur en matières grasses soit plus élevée que souhaitée. De plus, la faible teneur en sodium n’est pas optimale pour récupérer les pertes électrolytiques. Il est également dommage que le sirop de riz brun soit le tout premier aliment de la liste des ingrédients.

Simplement des protéines – Barre protéinée (Cacao et framboise)


Femme prenant une délicieuse barre granola de la table, gros plan

La barre protéinée au cacao et à la framboise de Simply Protein est une excellente option pour une collation après l’entraînement.

Une barre de 40 g apporte 150 calories, 12 g de protéines, 18 g de glucides (dont seulement 2 g de sucres), 4,5 g de lipides (dont 1 g de gras saturés) et 170 mg de sodium. La teneur en calories de cette barre est inférieure aux autres barres sélectionnées, ainsi que la teneur en glucides, sucres, graisses et graisses saturées. Ainsi, il peut être favorable chez les sportifs qui souhaitent booster leur apport en protéines sans augmenter drastiquement leur apport énergétique (dans le cadre d’une perte de poids par exemple). Au sein de la liste des ingrédients, on retrouve des graines de tournesol, de l’avoine, du beurre de cajou, mais aussi de la glycérine.

Merci à Yasmine Jemaa, stagiaire en nutrition, pour sa précieuse collaboration



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page