Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Bardella fait marche arrière et considère que le fondateur du FN « s’est enfermé dans l’antisémitisme »


 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

Depuis dimanche, le président du RN était au centre des critiques de la gauche et de la majorité. Dans un contexte de montée des actes anti-juifs, il a déclaré sur BFMTV qu’il ne croyait pas « que Jean-Marie Le Pen soit antisémite ».

Mettez fin à la polémique. C’est ce qu’a voulu faire Jordan Bardella jeudi soir. Au moment où la France connaît, depuis l’attentat terroriste du Hamas du 7 octobre, une forte augmentation des actes anti-juifs, le président du RN a déclaré dimanche sur BFMTV que le fondateur du Front national «Nonil n’était pas antisémite« . De quoi donner du pain aux oppositions de gauche et à la majorité, qui se sont vite frottés les mains en se rappelant les nombreuses erreurs, ainsi que les condamnations, de Jean-Marie Le Pen en la matière. Une première erreur de l’eurodéputé, dont tentatives du parti Depuis plusieurs mois, il se positionne contre La Francia Insumisa, accusée de complaisance envers certaines organisations antisémites.

Invité de CNews, le chef du parti nationaliste a estimé que son lointain prédécesseur « Il s’est visiblement enfermé dans l’antisémitisme, ce qui a provoqué une rupture politique en 2015 entre Marine Le Pen et son propre père. » Une façon de reconnaître un «maladresse » : celui de « Considérons que l’heure du retour à Jean-Marie Le Pen est derrière nous. Trop loin derrière nous.» Jordan Bardella a ensuite critiqué son «utilisé de manière malhonnête par beaucoup, parmi les journalistes et les opposants politiques, pour créer un écran de fumée et cacher la véritable racine de cet antisémitisme décomplexé. » C’est le « un islam radical et une extrême gauche qui légitime cet antisémitisme.»

« Non ambigu »

Alors que la France Insoumise s’est isolée ces dernières semaines pour son refus de classer le Hamas comme organisation terroriste, le président du RN estime que son parti «Il a été impeccable sur le sujet.» «Plus nouson approche du sommet (du pouvoir, ndlr)moins d’oxygène nous avons» a-t-il conclu en plaisantant. Preuve que la question agite les rangs du RN, a déclaré mercredi la députée du Loiret, Mathilde Paris, «à titre personnel», que l’homme politique de 95 ans était antisémite. Un peu plus tôt, Marine Le Pen avait également rappelé sur RTL qu’elle avait effectivement exclu son père de son parti en 2015, après que celui-ci ait réitéré ses propos sur la Shoah. Selon elle, « Il y a des questions sur lesquelles aucune ambiguïté ne peut surgir.»


Gn fr loc

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page