Skip to content
Avenue des Sphinx : l’Egypte rouvre la route reliant Louxor et Karnak


(CNN) — L’Egypte a célébré jeudi soir la réouverture de l’ancienne avenue des Sphinx à Louxor, une route de 2,7 kilomètres (1,7 mile) qui relie deux complexes de temples de la région, le temple de Louxor et le temple de Karnak.

L’événement comprenait une reconstitution du festival d’Opet, une célébration annuelle de l’Antiquité et un carnaval organisé par les dynasties égyptiennes en présence des rois pour célébrer le Nil et la fertilité.

Le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi a assisté aux festivités, qui comprenaient une marche, un orchestre et des danseurs en tenue pharaonique exposant des pratiques anciennes pendant le festival d’Opet.

Les visiteurs passent devant les statues du pharaon Ramsès II du Nouvel Empire égyptien antique la nuit.

Khaled Desouki/AFP/Getty ImagesGetty Images

La route, également connue sous le nom de route des béliers, remonte à 3 400 ans, rapporte Reuters. Cependant, il a été découvert pour la première fois à la fin des années 1940, selon le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités.

La route a été étendue à travers différentes dynasties égyptiennes sur des centaines d’années et des annexes y ont été ajoutées, notamment des bains et des lavabos, une zone de fabrication de poterie et un stockage pour les récipients à vin, a indiqué le ministère.

Le site a depuis subi des décennies de fouilles, d’efforts de restauration et présente aujourd’hui des centaines de sphinx traditionnels et de statues à tête de bélier alignés sur son chemin.

Avenue des Sphinx : l’Egypte rouvre la route reliant Louxor et Karnak

Une vue des sphinx à tête humaine le long de la route longue de 2 700 mètres menant du temple de Louxor au temple de Karnak.

Khaled Desouki/AFP/Getty Images

Le ministère du Tourisme et des Antiquités a décrit le site comme le « plus grand musée ouvert au monde », et a déclaré dans un communiqué que l’objectif du projet était de promouvoir le tourisme à Louxor et de mettre en valeur ses diverses composantes archéologiques.

Le tourisme est une source cruciale d’emplois et de revenus pour l’Égypte, et l’industrie a souffert pendant la pandémie de Covid-19.

Selon Reuters, les revenus touristiques du pays ont plongé à environ 4 milliards de dollars en 2020, contre 13 milliards de dollars en 2019.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.