Nouvelles locales

Automobile : la norme antipollution Euro6 va faire grimper les prix de 6 à 15 %

La nouvelle norme anti-pollution Euro 6 entrera en vigueur au Maroc à partir du 1er janvier 2023. D’ici deux ans, 100% des véhicules immatriculés au Maroc seront conformes à la norme Euro 6b. Ceci est très sévère sur les moteurs diesel. « Le Matin » a interrogé l’AIVAM sur l’impact de l’entrée en vigueur de cette norme sur les prix des voitures particulières et des véhicules utilitaires, et la réponse est sans équivoque : les Euro 6 vont augmenter leurs prix respectivement de 5 à 6 % et de 10 à 15 % .

Le Maroc poursuit son engagement de réduction des émissions polluantes des véhicules à moteur. Ainsi, à partir du 1er janvier 2023, aucun véhicule de type Euro 4 ne pourra être homologué, et à partir du 1er janvier 2024, aucun véhicule qui n’est pas Euro 6b ne pourra être vendu sur le sol marocain. De plus, tous les véhicules en stock et ne répondant pas à cette norme pourront être commercialisés jusqu’au 31 décembre 2023.

Concrètement, d’ici deux ans, 100% des véhicules immatriculés au Maroc seront conformes à la norme Euro 6b. Ceci est très strict envers les moteurs diesel. Comme les précédentes, cette sixième modification fixe des seuils d’émission pour les gaz polluants NOx (oxydes d’azote), CO (monoxyde de carbone), particules fines et hydrocarbures imbrûlés. En revanche, ce règlement ne fixe aucune limite en termes d’émissions de CO2.

Quel sera l’impact de l’entrée en vigueur de cette norme sur les prix des voitures et véhicules utilitaires (VU) ? « Généralement, quand on passe de l’Euro 4 à l’Euro 5, l’augmentation est Alpha, et quand on passe de l’Euro 5 à l’Euro 6, l’augmentation est de trois Alpha. Alors oui, il y aura une augmentation de prix à cause de cette transition, mais sachez que déjà aujourd’hui, sur le marché, sur les nouvelles homologations des deux dernières années, plus d’un tiers des véhicules sont déjà en Euro 6, certains le sont même à l’Euro 7. Cela veut dire que cette dynamique est déjà enclenchée », a expliqué à « Matin », Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), lors d’une conférence tenue en fin de semaine dernière. Autrement dit, d’ici janvier prochain, le marché verra le plein effet de la hausse des prix liée à l’entrée en vigueur de la norme antipollution Euro 6b. « Nous estimons que la hausse des prix des voitures sera comprise entre 5 et 6% ». Pour les VUL, la hausse des prix est plus importante. Car la hausse des prix des Petit Pickup, Pickup, Van et van, entre autres, sera plus palpable à partir de l’année prochaine.

Selon Aivam, il y aura une augmentation des prix allant de 10 à 15 %. Pour marquer le terrain de cette importante transition, le Maroc a également adopté de nouvelles caractéristiques des composants des carburants. Ainsi, depuis le 1er janvier, la distribution des carburants Super sans plomb et du Diesel 10 PPM, répondant à la norme Euro 6b, a débuté dans le pays. Ces carburants seront généralisés sur tout le Royaume à partir du 1er mai 2022. pour intégrer certains moteurs. C’est donc un obstacle qui a été surmonté. Et nous verrons bientôt de nouveaux moteurs, notamment hybrides », nous explique le président d’Aivam.

Qu’est-ce que la norme européenne ?

Les normes anti-pollution Euro imposent des seuils de rejets polluants sur les véhicules à ne pas dépasser. Sachant que les véhicules sont responsables de deux types d’émissions distinctes dans l’atmosphère : les émissions de gaz à effet de serre – GES – (et notamment le dioxyde de carbone, ou CO2, émis par la combustion des carburants) contribuant au changement climatique global, et les émissions de gaz Nocif pour la santé. Pour limiter ces derniers, des réglementations européennes ont donc été adoptées depuis le début des années 1970. Appelées normes Euro depuis 1990, elles imposent ainsi des valeurs limites d’émission pour les oxydes d’azote, le monoxyde de carbone, les hydrocarbures et les particules. . Les émissions polluantes des véhicules d’un poids total en charge (PTAC) supérieur à 3,5 tonnes sont ainsi encadrées par des normes européennes de plus en plus strictes, de l’Euro 0 en 1990 à l’Euro VI depuis le 1er janvier 2014. .



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page