Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
À la une

Aubameyang évoque la profonde crise à l’OM


Pierre-Emerick Aubameyang Norbert Scanella / PANORAMIQUE

Pierre-Emerick Aubameyang et Jacques Abardonado ont affronté les médias à la veille d’Ajax Amsterdam-OM en Ligue Europa. Et le match n’était pas du tout au centre des discussions.

Si Pablo Longoria doit communiquer ce mercredi face à la zone de crise que traverse l’OM, ​​les principaux acteurs ont dû faire face aux médias à Amsterdam à la veille du match de Ligue Europa. Pierre-Emerick Aubameyang et Jacques Abardonado, nommés par intérim après la démission de Marcelino, ont été interrogés sur la situation explosive à Marseille. Pour un point presse qui n’a duré que 17 minutes, au lieu des 30 habituelles. Signe d’une communication minimaliste de la part du contingent marseillais.

Le match contre l’Ajax Amsterdam passe au second plan

«  C’est toute une tempête» a admis l’attaquant sans trop en ajouter. On pense au match, c’est le plus important, il faut se concentrer là-dessus. Des résultats sont attendus de nous sur le terrain. Je n’ai pas grand-chose d’autre à dire à ce sujet. C’est un contexte un peu particulier mais la priorité est de se concentrer sur le match de demain. Ce n’est pas facile, nous sommes humains et nous y pensons aussi. Nous voulons vraiment nous concentrer sur le terrain et le football. Nous nous retrouvons avec deux résultats qui nous restent en travers de la gorge et nous souhaitons mettre la barre plus haut. Vous devrez être prêt pour cet événementt. »

Dans la foulée, Jacques Abardonado, nommé pompier de garde après le départ du technicien espagnol, n’a pas dit grand-chose de plus.  » Je l’ai appris très tard hier soir par David (Friio, le directeur sportif) qui m’a appeléil assure de prendre ses fonctions. C’est une fierté pour moi de pouvoir représenter ce club. Ce soir, je dirigerai le groupe pour la première fois. (…) Je suis disponible pour le club, ils m’appellent et j’essaie de répondre. »

Interrogé sur le climat entre les joueurs avant la démission de Marcelino, le nouvel entraîneur intérimaire affirme n’avoir rien vu venir.  » À l’entraînement, j’ai vu des joueurs qui ont tout donné. Les joueurs n’ont pas triché, ont fait de leur mieux. je n’ai rien vu venir. (…) Quand tu touches un club que tu aimes, ça fait mal. Mais nous devons avancer et regarder vers l’avenir. »

Jeudi soir, l’OM affronte l’Ajax Amsterdam (21h) pour lancer sa campagne de Ligue Europa. Une rencontre importante d’un point de vue sportif mais qui est complètement balayée par la crise institutionnelle que traverse le club phocéen ces derniers jours.



hd1

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page