Nouvelles sportives

Au Castellet, le public est au rendez-vous pour le Grand Prix de France de Formule 1


Gwladys Laffitte (envoyée spéciale au Castellet), édité par Ophélie Artaud

200 000 spectateurs sont attendus pour cette nouvelle édition du Grand Prix de France de Formule 1 et les premiers passionnés sont déjà au rendez-vous, à la veille du départ, ce dimanche à 15 heures. Si cette année pourrait être la dernière à être organisée au Castellet, dans le Var, les participants ne veulent pas y croire.

Le public s’est donné rendez-vous au Castellet où se déroule le Grand Prix de France de Formule 1. Le départ aura lieu dimanche à 15h. On saura ce samedi après-midi qui partira en pole position. L’événement a débuté vendredi. Et les spectateurs sont très nombreux : plus de 200 000 spectateurs sont attendus.

« Un rêve d’enfant »

A l’ombre des pinèdes, François et ses deux garçons de 10 et 16 ans profitent d’un moment de calme pour déjeuner. Car si les moteurs de Formule 1 font beaucoup de bruit, ils mettent aussi des étoiles plein les yeux. C’est leur premier grand prix sur place. « Venir ici, c’est un rêve d’enfant. C’est super », se réjouit l’adolescent. « On a les tripes qui se serrent quand on voit la vitesse, le freinage. C’est dingue », ajoute le père de famille.

La chaleur est étouffante. Alors certains spectateurs, comme Nicolas, profitent d’une autre partie du circuit. « Nous assistons à notre premier grand prix en piscine. Effectivement, c’est assez atypique mais c’est une très belle expérience », sourit-il.

Chacun est conscient que cette édition pourrait être la dernière au Castellet. Mais ils ne veulent pas y croire. « C’est un de ces sports où tu penses avoir de la chance d’être en France, de pouvoir côtoyer une compétition aussi exceptionnelle que la Formule 1 qui, d’ailleurs, est une compétition ancestrale. J’espère qu’elle restera au Castellet. « , souhaite Maxence. En tout cas, ils sont nombreux à apprécier le spectacle. Ce week-end, les tribunes seront complètement remplies.

europe1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page