Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Atteint de variole simienne, il a voyagé dans trois pays, dont le Canada


Hong Kong a enregistré son premier cas de monkeypox, chez un homme de 30 ans qui était en quarantaine à l’hôtel après son arrivée sur le territoire et présentait des symptômes de la maladie, ont annoncé mardi des responsables de la santé. .

• Lisez aussi : vaccin contre la variole du singe

• Lisez aussi : Plus de 50 000 cas de monkeypox dans le monde

Le patient, arrivé lundi à Hong Kong, a été hospitalisé après avoir déclaré qu’il ne se sentait pas bien, a déclaré l’un de ces responsables, Edwin Tsui.

Il n’a eu aucun contact avec la population locale et a été classé comme cas importé, a-t-il ajouté, assurant que le risque de voir des résidents de Hong Kong infectés était « très faible ».

Les voyageurs arrivant à Hong Kong doivent subir une quarantaine de trois jours dans un hôtel dans le cadre de la stratégie « zéro Covid » de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Le patient atteint de monkeypox avait séjourné aux États-Unis pendant la majeure partie du mois d’août avant de passer une semaine au Canada, puis de voyager aux Philippines avant de venir à Hong Kong.

Il a montré des symptômes tels que des éruptions cutanées, des ganglions lymphatiques enflés et un mal de gorge dans la semaine précédant son hospitalisation, selon les responsables de la santé.

Hong Kong augmentera son niveau d’alerte pour le monkeypox et notifiera le cas à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi qu’à la Chine continentale, ont annoncé des responsables.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page