Nouvelles

Antisystème, patriote… Qui est Giorgia Meloni, la femme qui s’apprête à diriger l’Italie ?


Yanis Darras

Les Italiens doivent voter ce dimanche pour élire leur nouveau Parlement. Parmi les grands favoris de cette élection, le parti d’extrême droite Fratelli d’Italia et à sa tête, Giorgia Meloni. La politicienne de 45 ans, religieuse, conservatrice et anti-système pourrait devenir la première femme italienne à diriger un gouvernement.

Qui dirigera le Conseil des ministres italien lundi prochain et remplacera Mario Draghi ? Alors que les électeurs sont invités à voter pour élire 400 députés (sur les 630 députés de la Chambre des députés) et 200 sénateurs (sur les 315 du Sénat italien), un parti favori se dégage : Fratelli d’Italia, et à sa tête , Giorgia Meloni. La candidate du parti d’extrême droite, qui a grandi dans la banlieue de Rome, séduit les Italiens avec ses idées populistes et rassure les investisseurs sur le fait qu’elle n’a pas l’intention de mettre en faillite la « Boot » européenne. Près d’un électeur sur quatre voterait pour son parti, selon les derniers sondages, soit le double du deuxième favori : la Ligua (la Ligue) de Matteo Salvini, créditée de seulement 12 à 14 % d’intentions de vote.

Une première dans les rangs de MSI

Née le 15 janvier 1977, la jeune femme est une étoile montante de la scène politique italienne. Adolescente, elle s’engage dans le front des jeunes du mouvement post-fasciste MSI (Mouvement social italien). Interviewée par France 3 en 1996, la jeune fille ne cachait pas son admiration pour le dictateur Benito Mussolini. « Je pense que Mussolini était un bon politicien. C’est-à-dire que tout ce qu’il a fait, il l’a fait pour l’Italie », a-t-elle expliqué à la caméra. Et d’ajouter : « Et c’est justement quelque chose qu’on ne retrouve pas chez les politiciens des 50 dernières années. »

Près de 10 ans plus tard, elle devient la plus jeune députée de l’histoire italienne moderne, Giorgia Meloni a alors 29 ans. Et sa progression ne s’arrête pas là : deux ans plus tard, en 2008, elle entre dans le gouvernement de Silvio Berlusconi comme ministre de la Jeunesse. Elle y restera jusqu’en 2011. Encore une fois, elle est la plus jeune à devenir ministre en Italie.

« Dieu, la famille et la patrie »

Giorgia Meloni poursuit son parcours à la tête d’une nouvelle organisation Fratelli d’Italia (Frères d’Italie) en 2014. Le mouvement, fondé deux ans plus tôt, se présente comme anti-système, anti-immigration et prône le respect des traditions italiennes. Un point commun avec son nouveau dirigeant dont la devise est « Dieu, la famille et la patrie ».

Désormais favorite des élections législatives du 25 septembre prochain, Giorgia Meloni pourrait prendre la tête du Conseil italien. Un moment symbolique puisqu’elle deviendrait aussi la première femme à occuper ce poste.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page