Altercation Inès Reg/Natasha St-Pier dans DALS : l’humoriste tacle sa rivale, et Valérie Trierweiler aussi

Le reste après l’annonce

Inès Reg est une comédienne fantastique, et vient de le prouver ce mardi matin dans Les grosses têtes. Alors qu’elle venait parler de l’édition 2024 de Danse avec les starsauquel elle participe (elle réalise d’ailleurs un superbe parcours jusqu’ici), l’ex de Kevin Debonne n’a pas souhaité ne voulait pas revenir sur son affrontement avec Natasha St-Pier. Et ni sur son mal-être. A noter également que de nombreux internautes s’interrogent sur son attitude et son comportement dans l’émission depuis ces deux événements.

Pour mettre fin au débat, Inès Reg a fait ce qu’elle sait faire de mieux : plaisanter. « Ça m’a fait me sentir un peuale!«  dit-elle à Laurent Ruquier, à propos de son parcours jusqu’à présent, en DALS. Une phrase qui est, vous l’aurez compris, une référence aux propos tenus par Natasha St-Pier cette année, mais aussi par Valérie Trierweiler dans Pékin Express, à partir de son point de vue. Preuve que l’humoriste n’est pas rancunier et sait dédramatiser une situation.

En revanche, la présence de l’ex-compagne de François Hollande sur le plateau aurait pu la déstabiliser. Car rappelons-le, Valérie Trierweiler est régulièrement invitée dans le groupe de Laurent Ruquier. Mais ce matin, elle n’était pas là. « On vous a évité Valérie Trierweiler« , a indiqué l’hôte à son invité. Avant de répondre : « Oui Merci de tout mon cœur J’ai vu ça.« 

Inès Reg et Natasha St-Pier, une histoire ancienne ?

Rappelons que les tensions entre Inès Reg et Natasha St-Pier cette saison en DALS fait beaucoup parler. Tout a commencé avec la musique trop forte pendant les répétitions. Le ton est monté entre les deux candidats, et la production s’est vite retrouvée dépassée par la situation. On pourrait donc dire que ce clash était une manière pour cette émission de faire parler d’elle, un peu plus.

Mais Chris Marques, interviewé par 7 jours de télé (édition du 15 avril 2024), ne partage pas cet avis. « Ce n’était pas du tout un succès. Le spectacle était là pour faire rêver les gens, pas pour les réancrer dans les relations humaines. Il y a toujours des échecs, nos artistes sont soumis à des heures de danse et d’interviews. Il est normal que les choses s’échauffent parfois. Il n’y a rien de mal, mais on ne vend plus du rêve, il vaut mieux l’oublier et passer à autre chose.« , a déclaré le juré de l’émission. De quoi mettre fin à cette histoire ?

Le reste après l’annonce

Le reste après l’annonce

Quitter la version mobile