Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Alors que les combats font rage, l’Ukraine mène sa bataille sur l’arène diplomatique


Des dizaines de pays se sont réunis dimanche pour une deuxième journée lors d’un forum à Malte destiné à rallier un soutien à l’Ukraine et à encourager les pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie qui ont adopté une position neutre dans le conflit à ne pas se ranger du côté de la Russie.

Les pays ont envoyé des conseillers à la sécurité nationale au Forum de la paix en Ukraine, le troisième cycle de pourparlers basé sur le règlement de guerre en 10 points proposé par le pays, appelé Formule de paix, qui appelle au retrait complet des forces russes, à la fin des hostilités et aux réparations. .

La Russie n’a pas été invitée au forum, reflétant le manque d’appétit de Moscou ou de Kiev pour des pourparlers de paix – l’idée est un anathème pour l’Ukraine alors que les forces russes occupent une partie de son territoire.

Pour sa part, Moscou considère avoir annexé cinq régions de l’Ukraine et, bien que cette décision ait été condamnée internationalement comme illégale, la Russie considère la rétention de ces terres comme une condition préalable à tout accord de paix.

Même si l’Ukraine lutte pour regagner du terrain en arrière-plan, elle recherche également un consensus international autour de sa cause, et le forum lui a fourni l’occasion de faire progresser sa position diplomatique.

Rassembler le soutien international est un « premier objectif fondamentalement important », a déclaré Pavlo Klimkin, ancien ministre ukrainien des Affaires étrangères, dans une interview accordée à l’occasion des pourparlers, qui se déroulent à huis clos. Un autre objectif, a-t-il ajouté, est « d’empêcher un éventuel glissement vers la Russie ».

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré dans un discours prononcé hier soir que 66 pays avaient participé au forum, que le ministère maltais des Affaires étrangères a déclaré avoir organisé à la demande de l’Ukraine. M. Zelesnky a qualifié le taux de participation de « bon résultat ».

Il n’a pas été possible de confirmer ce chiffre de manière indépendante, mais des représentants des alliés de l’Ukraine, notamment les États-Unis, la Grande-Bretagne et les pays de l’Union européenne, étaient présents, ainsi que l’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a qualifié le rassemblement à Malte sans la participation russe de « contre-productif » à un règlement et a déclaré qu’il s’agissait d’un « événement manifestement anti-russe ».

Le forum a eu lieu à un moment difficile pour le gouvernement ukrainien. La guerre à Gaza entre Israël et le Hamas a abaissé l’image du conflit en Ukraine, et la contre-offensive lancée par le pays en juin n’a pas encore atteint son objectif principal de reconquérir des territoires importants à l’est et au sud.


nytimes Eu

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page