Nouvelles du Canada

Agnico Eagle est accusé de ne pas avoir protégé la migration des caribous au Nunavut


C’est la quatrième année consécutive que le gouvernement du Nunavut présente une preuve d’incapacité [d’Agnico Eagle] mettre en œuvre des fermetures de routes dans le cadre du plan de gestion de l’environnement terrestredéclare le sous-ministre de l’Environnement du Nunavut, Jimmy Noble Jr.dans une lettre du 17 octobre.

Dans la lettre au ministère fédéral des Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada et à la Commission du Nunavut chargée de l’examen des répercussions, il affirme que le respect des mesures de protection du caribou a été un facteur important dans l’examen de ce projet par le gouvernement territorial.

Selon le ministère de l’Environnement, l’entreprise n’aurait pas fermé certaines routes lorsque des caribous ont migré à proximité, et ce, à plusieurs reprises, ce qui constituerait une violation des conditions de leur permis d’exploitation.

La société minière Agnico Eagle gère trois mines au Nunavut : Hope Bay, Meliadine et Meadowbank.

Photo: Radio-Canada / Matisse Harvey

Agnico Aigle prétend pour sa part remplir toutes ses obligations. Nous sommes désolés que le gouvernement du Nunavut soit en désaccord avec la mise en place de mesures d’atténuation pour protéger la population de caribou par notre équipe.dit Casey Paradis St-Onge, son porte-parole, par courriel, en réponse aux demandes de Radio-Canada.

Nous continuerons à discuter avec les autorités locales et les associations afin de parvenir à une compréhension commune de la situation. il a écrit.

Les préoccupations du gouvernement du Nunavut portent sur deux chemins miniers près de Lac Baker : la route d’accès tous temps à la mine banc de prairieet un autre qui relie une mine à ciel ouvert à des installations de traitement du minerai. Queue de baleine.

La lettre du sous-ministre explique que le projet d’agrandissement de la mine Queue de baleine à condition que la route soit automatiquement fermée si une dizaine de caribous ou plus étaient aperçus à moins de 1,5 kilomètre de la route en période de migration, soit du 1euh Avril au 25 mai et 16 septembre au 7 décembre.

Le sous-ministre affirme, s’appuyant entre autres sur les données du rapport annuel deAgnico Aigle, que pendant ces deux périodes en 2021, pendant plusieurs jours, ces routes n’ont pas été fermées, alors qu’elles auraient dû l’être.

 » L’engagement de fermer automatiquement les routes en période de migration est la pierre angulaire des mesures du projet de protection du caribou. »

Une citation de Jimmy Noble Jr., sous-ministre de l’Environnement du Nunavut

Le rapport indique qu’un tel manquement aux exigences du projet constitue un abus de confiance et porte atteinte à l’intégrité du processus d’évaluation environnementale au Nunavut. Le gouvernement du Nunavut s’est refusé à tout commentaire à ce sujet.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page