Nouvelles du Canada

A quelques heures de l’arrivée du Pape, l’équipe organisatrice se veut rassurante | Le pape François au Canada


Nous sommes aussi prêts que possiblea décidé Marion Haggarty-France, coordonnatrice de la visite en Alberta, lors d’une conférence de presse organisée samedi au Edmonton Convention Center.

L’archevêque d’Edmonton, Richard Smith, semble particulièrement fier des progrès logistiques.

Nous avons dû réaliser en quelques mois seulement une planification qui prend généralement entre 18 mois et deux ansa déclaré M. Smith, qui occupe également le poste de coordonnateur général de la visite.

Les organisateurs de la visite ont tous voulu souligner le travail, la créativité et l’énergie des des gens exceptionnels qui composent leur équipe, tout en rappelant l’étroite collaboration des différentes nations autochtones et des différents gouvernements concernés.

L’espoir de guérison

Le père Cristino Bouvette, qui préparera les cérémonies liturgiques, était également présent. Pour ce prêtre d’origine crie et métisse, il est difficile de croire que ce jour viendra.

Commémorant la visite du pape Jean-Paul II à Toronto il y a 20 ans, Cristino Bouvette a exprimé son optimisme pour une certaine réconciliation entre les peuples autochtones et l’Église.

Nous trouverons une nouvelle façon de guérir cette blessureil a lancé.

Cristino Bouvette orchestrera les cérémonies liturgiques lors de la visite du pape.

Photo : La Presse canadienne/JASON FRANSON

Cristino Bouvette en a également profité pour interpeller les Autochtones.

Je voudrais que vous voyiez que nous ne sommes pas seulement aimés de notre créateur mais nous sommes aussi aimés de l’Égliseil a dit.

Steven Kwasny, membre de l’équipe organisatrice, a complété le groupe.

Les survivants des pensionnats indiens sont une priorité absolue

Malgré les inquiétudes et les nombreuses mises en garde exprimées au cours des dernières semaines, le comité organisateur a tenu à insister sur son intention de n’exclure aucun survivant des pensionnats indiens.

En fait, l’équipe organisatrice a même constaté que tout le monde partage [un] sens des responsabilités envers les survivants.

Les survivants sont la priorité du Saint-Père et de tousconfirme Richard Smith.

Le pape aime sûrement le Canada, mais il ne vient pas ici parce qu’il aime le Canadaajoute Cristino Bouvette.

Image aérienne du Commonwealth Stadium à Edmonton avec la ville en arrière-plan.

Le Commonwealth Stadium d’Edmonton accueillera environ 63 000 personnes pour la messe mardi.

Photo : Radio Canada

L’équipe organisatrice estime non seulement que les rescapés sont la priorité mais qu’elle pourra également les accueillir convenablement.

Ils arriveront sains et saufs, dans la dignité et à l’heure.dit Marion Haggarty-France.

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page