Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

A l’Assemblée, la loi Darmanin sur l’immigration suscite une tension accrue après une heure de débat


POLITIQUE – Une entrée épicée. La loi immigration arrive à l’Assemblée nationale ce lundi 27 novembre, deuxième étape dangereuse pour le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, après l’examen au Sénat.

Le texte a donc repris son chemin devant la Commission juridique en milieu d’après-midi. L’occasion pour les députés de peaufiner leur argumentaire avant de passer par l’hémicycle, mais aussi d’échanger de premières passes d’armes, notamment avec le président de la commission Sacha Houlié.

Les esprits se sont rapidement échauffés, après moins d’une heure de discussion, sur le sort d’un amendement relatif aux quotas d’immigration, lorsque les députés de Liot ont accusé les élus macronistes d’avoir mal interprété leur vote à main levée. Une situation qui a provoqué plusieurs minutes de tumulte et de discussions tendues.

 » Il y a une confusion qui naît du fait qu’il y a une incertitude sur le vote précédent (…) Je profite du micro qu’on me donne pour proposer de voter à nouveau », a souligné le député vert Benjamín Lucas, Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, avant que son collègue Liot Christophe Naegelen ne revienne sur la source de la confusion.

Depuis « des pratiques peu compatibles avec le nouveau monde »

L’élu a expliqué qu’il avait levé la main pour s’exprimer et détailler la position de son groupe contre l’amendement. Sacha Houlié l’a interprété comme un vote favorable et a refusé, après plusieurs interventions, d’organiser un nouveau vote.

De quoi inspirer l’écologiste Benjamín Lucas, qui s’est amusé à rappeler à son collègue macroniste son « passé commun », au sein du MJS (jeune mouvement socialiste).  » Je regrette que vous répétiez ici une série de méthodes que nous avons reproduites dans les conseils nationaux pour éviter des votes potentiellement embarrassants en nous empêchant de pouvoir voter à nouveau dans la transparence et la tranquillité. « Il a murmuré, en jugeant. » « Ces pratiques ne sont pas très compatibles avec le nouveau monde. » que Sacha Houlié” défendre aujourd’hui. »

Réponse du député de Vienne, ancien jeune socialiste : « Monsieur Lucas, j’apprécie cet aveu a posteriori un peu tardif de vos méthodes de triche chez MJS, bravo, je vous félicite. En ce qui me concerne, j’ai prononcé deux vœux, j’ai compté deux fois. »

Il ne suffit pas de mettre un terme aux critiques de l’opposition. Le député du Rassemblement national, Thomas Houssin, a également porté plainte contre Sacha Houlié, regrettant que les votes des députés du groupe Liot « qui sont choisis comme « il » » n’ont pas été pris en compte. L’insoumis Antoine Léaument a, de son côté, demandé que le vote se fasse au scrutin (et non plus à main levée), sans succès. Les discussions ne font que commencer. Les combats aussi.

Voir aussi sur le HuffPost :


Gn fr loc

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page