Nouvelles sportives

à Genève, les Suisses attristés par le départ à la retraite de Federer


Caroline Baudry (envoyée spéciale à Genève), édité par Thibault Nadal

Roger Federer disputera le dernier match de sa carrière ce vendredi soir avec Rafael Nadal, non pas en tant qu’adversaire, mais en tant que coéquipier en double lors de la première journée de la Laver Cup à Londres. Les Suisses se préparent pour le dernier match d’adieu de leur champion. Mais à Genève, on refuse toujours d’y croire.

REPORTAGE

« Roger pour toujours ». C’est le titre d’une presse hebdomadaire suisse. « C’est super, c’est un joli clin d’œil. Ils étaient, je pense, les plus gros rivaux de ces 20 dernières années, donc c’est une belle fin d’histoire. C’est une super super amitié entre les deux, ce sont deux personnalités exceptionnelles », lance Raphaël et Sylvain, deux passionnés de tennis, ravis d’apprendre que Roger Federer conclura sa carrière en double avec Rafael Nadal ce vendredi à Londres, pour la Laver Cup.

« Roger Federer est le premier ambassadeur de la Suisse dans le monde »

Agathe referme sa doudoune en quittant le hall de la gare. Cette Genevoise dit suivre le tennis de loin, mais l’athlète et l’homme lui manqueront. « C’est un génie au niveau sportif. Il a toujours su se réjouir d’une grande retenue », explique-t-elle. Pour Valentin chauffeur de taxi, cette soirée sera particulière, car c’est dans sa voiture qu’il suivra le dernier match de la légende suisse.

« Roger Federer est le premier citoyen suisse, le premier ambassadeur de Suisse dans le monde entier. C’est comme Coca-Cola, tout le monde le connaît », s’amuse-t-il.

europe1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page