Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles localesPolitique

6 choses à savoir sur le poisson-globe, un animal gonflé


Où trouver du poisson-globe ?

Le fugu, autre nom du poisson-globe, est un poisson résolument tropical. On le retrouve ainsi dans la plupart des eaux chaudes du monde, évoluant parmi les récifs coralliens. Endémique de la mer Rouge, il vit entre 2 et 32 ​​mètres de profondeur, ce qui permet aux plongeurs de l’observer facilement. Il apprécie les fonds sableux et détritiques.

Quelles sont les différentes espèces de poisson-globe ?

Le poisson-globe se décline en de nombreuses espèces, qui se distinguent en fonction de l’endroit où elles vivent et de leur apparence. La taille et les couleurs peuvent en effet varier radicalement d’un type de poisson-globe à l’autre, même s’ils ont en commun de ne pas être couverts d’écailles et d’avoir des épines sur le ventre. Les espèces les plus connues sont :

  • le poisson-globe masqué, reconnaissable aux taches noires qui entourent ses yeux ;
  • le poisson-globe rayé, avec des rayures longitudinales tendant vers le jaune
  • le poisson-globe marbré aux couleurs vives ;
  • le dindon puffer fish, au pelage noir parsemé de nombreuses taches blanches ;
  • le poisson-globe géant, tacheté de brun et l’un des plus gros spécimens de poisson-globe…

Le monde du poisson-globe est si merveilleusement varié ! Mâles et femelles sont pourtant similaires : il n’y a pas de dimorphisme sexuel.

Que mangent les poissons-globe ?

Le poisson-globe n’a pas de dents. Ils sont plutôt équipés de plaques dentaires qui, au nombre de quatre, servent à broyer les carapaces et autres éléments durs des crustacés et coquillages qui composent leurs repas. La mâchoire du poisson est ainsi extrêmement puissante malgré sa petite taille.

Top 10 des animaux laids les plus étranges

Pourquoi le fugu est-il mortel ?

En cas de danger, le poisson-globe se gonfle instantanément pour paraître plus impressionnant aux yeux de ses prédateurs. Mais un autre moyen de défense renforce sa dangerosité, y compris pour l’homme : il peut en effet libérer une toxine mortelle, appelée tétrodotoxine (TTX).

C’est particulièrement problématique lorsque l’on consomme du poisson, ce qui est notamment le cas au Japon où le fugu est très prisé dans les assiettes. Elle conduit alors à la mort par arrêt respiratoire. Les cuisiniers doivent donc suivre une formation et recevoir un agrément certifiant qu’ils savent le retirer correctement du poisson : le fileter vivant, enlever la peau, les organes sexuels et le foie… En effet, la cuisson seule ne suffit pas à éliminer le toxine. , dangereux même à faible dose.

Comment le poisson-globe se gonfle-t-il ?

Le surnom de poisson-globe donné au fugu vient de sa capacité à se gonfler de manière impressionnante. En cas de stress, il est en effet capable de doubler ou tripler de volume en remplissant d’air une poche annexe de son estomac, qui a la propriété d’être extensible. Cet exploit demande beaucoup d’énergie au fugu : mieux vaut éviter de l’attraper pour le seul plaisir de le voir gonfler, car l’animal est épuisé.

Les poissons dorment-ils ?

Quel est le poisson le plus dangereux au monde ?

Si le poisson-globe n’est dangereux que lorsqu’il est consommé, certains poissons le sont beaucoup plus, car les situations à risque se présentent plus naturellement. C’est le cas du poisson-pierre, dont le mimétisme parfait lui permet de passer pour un rocher. Il suffit de marcher dessus, même avec des chaussures, pour se faire piquer par ses épines par un venin neurotoxique à propagation rapide provoquant des douleurs très intenses pouvant entraîner la mort si la quantité de venin est importante ou si la piqûre n’est pas traitée à temps.

Lire aussi :

Le poisson des abysses, créature terrifiante des fonds marins

L'exocet, comme un poisson dans l'air

L’exocet, comme un poisson dans l’air

Qui est le totoaba, un poisson surnommé « la cocaïne de la mer » ?

Qui est le totoaba, un poisson surnommé « la cocaïne de la mer » ?

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page