Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

54 nouveaux parcs éoliens terrestres seront construits en France


La France ambitionne de disposer de 40 à 54 GW de capacité de production d’électricité éolienne installée en France d’ici 2035. riremangovideo / stock.adobe.com

Après une période d’inactivité, le déploiement des éoliennes devrait redémarrer.

Petit coup de pouce pour l’énergie éolienne terrestre. 54 dossiers ont été retenus pour des projets de parcs éoliens terrestres, ont annoncé les services d’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Ces allocations résultent d’un appel d’offres pour l’énergie éolienne terrestre pour une puissance totale de 931 mégawattheures (MWh). « Il s’agit du troisième appel d’offres entièrement souscrit de l’année 2023, après un premier appel d’offres réussi pour l’éolien terrestre qui a permis de sélectionner plus de 1 000 MW de projets et un appel d’offres photovoltaïque qui a représenté le volume record de 1 500 MW de projets sélectionnés.», se souvient le ministère.

Une vraie satisfaction pour le gouvernement, qui s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de développement des énergies renouvelables et qui avait vu les deux précédents appels d’offres entachés de difficultés techniques. Le gouvernement, dans son projet de stratégie énergétique, soumis à une consultation publique mercredi, vise un total de 40 à 45 GW de capacité éolienne terrestre installée en 2035, contre 20,6 GW aujourd’hui.

Le prix moyen des projets lauréats annoncés aujourd’hui est de 86,94 euros le mégawattheure. Le 4 décembre s’ouvrira la prochaine période d’appel d’offres relative à l’énergie éolienne terrestre, pour une demande énergétique de 925 MW.

Par ailleurs, en matière d’éolien offshore, le Gouvernement a précisé la localisation des deux futurs parcs flottants déjà annoncés en Méditerranée, au large de Port-la-Nouvelle et de Fos-sur-Mer, pour environ 750 MW chacun à terme. . Le premier sera situé à plus de 25 km des côtes audoises, sur une superficie de 48 km2. Il sera ensuite agrandi, à plus de 30 km des côtes, de 96 km2. La seconde, face au golfe de Fos, sera située à plus de 25 km des côtes, avec dans un premier temps une superficie de 52 km2, avant de s’étendre, juste derrière, de 103 km2 supplémentaires. Ces deux premiers parcs éoliens flottants, technologie encore en phase de démonstration, seront attribués « avant l’été 2024 », initialement pour 250 MW chacun, et leur démarrage « attendu en 2031 ».

Parcs éoliens flottants Ministère de la Transition Ecologique


 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >


Gn fr bus

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page