Skip to content
5 choses à savoir sur la tombe de Mausole à Halicarnasse


Le tombeau de Mausole à Halicarnasse est l’une des sept merveilles du monde

Avec la pyramide de Khéops, les jardins suspendus de Babylone, la statue chryséléphantine de Zeus à Olympie, le temple d’Artémis à Éphèse, le colosse de Rhodes et le phare d’Alexandrie, le tombeau de Mausole à Halicarnasse était l’une des sept merveilles du monde antique. Il a été érigé entre 353 et 350 avant JC à Halicarnasse, aujourd’hui la ville turque de Bodrum.

Il est probable que la construction de ce monument funéraire de 45 mètres de haut, et entouré d’une cour fermée de 242,5 mètres sur 105, ait commencé avant même la mort du roi Mausole. Le chantier aurait ensuite continué sous la direction de sa veuve Artémise. Pythis serait le principal architecte du mausolée d’Halicarnasse et également sculpteur du somptueux quadrige qui ornait le sommet du monument. Parmi les autres sculpteurs ayant oeuvré à la création du riche ensemble décoratif du mausolée, l’architecte romain Vitruve évoque notamment Praxitèle, l’un des sculpteurs les plus célèbres de la Grèce antique, mais aussi Scopas, Bryaxis et Léocharès.

Seules les fondations du tombeau de Mausole subsistent aujourd’hui

Comme six des sept merveilles du monde – il ne reste que la pyramide de Khéops – le mausolée d’Halicarnasse a entièrement disparu. Maintenue jusqu’au XIIe siècle, plusieurs tremblements de terre successifs finirent par l’emporter.

Selon des témoignages de l’époque, l’édifice était en ruine au XIVe siècle et ses pierres ont été utilisées pour la construction d’édifices voisins. Cependant, on estime que la destruction de l’édifice était déjà ancienne à cette époque. Les pierres des fondations furent notamment utilisées par les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem pour l’érection du château Saint-Pierre et la consolidation des enceintes de la ville. Les vestiges du mausolée ont été découverts à la fin du XIXe siècle par l’archéologue britannique Charles Thomas Newton qui a immédiatement envoyé ses trouvailles à Londres. Il ne reste sur le site en bon état de conservation que les fondations et quelques éléments épars, notamment des colonnes.

Un gigantesque quadrige était assis au sommet du mausolée d’Halicarnasse

L’un des éléments les plus spectaculaires du mausolée était sans aucun doute le quadrige de marbre de 6 mètres de haut qui ornait son sommet. Cet ensemble se composait de quatre chevaux tirant un char à deux roues sur lequel étaient placées deux statues monumentales de Mausole et de sa femme Armetise.

« Après avoir été dûment sorti, il a été placé sur un traîneau et traîné en mer par 80 ouvriers turcs. Sur les murs et les toits des maisons que nous croisons, sont assises les dames voilées de Bodrum. Ils n’avaient jamais rien vu d’aussi grandiose et la beauté de la statue dépassait la réserve imposée par l’étiquette turque. Les dames de Troie, voyant le cheval de bois entrer dans la brèche, ne pouvait être plus étonné. », se souvient avec émotion Charles Thomas Newton dans le tome I de son ouvrage »Voyages et découvertes au Levant » (Londres, 1865).

Les statues de Mausole et d’Artémis, trésors du British Museum

Si certains éléments décoratifs découverts lors de fouilles menées au XIXe siècle sont aujourd’hui exposés sur le site, les éléments les plus spectaculaires et les mieux conservés sont conservés au British Museum. C’est donc à Londres qu’il faut aller admirer les statues colossales de Mausole et d’Artémis, des reliefs sculptés dans le marbre ainsi que des fragments de l’énorme char à quatre chevaux de marbre qui couronnait le mausolée.

wikimedia commons

Le nom de Mausole a donné naissance au terme « mausolée »

Le mot « mausolée » désigne un somptueux et grand monument funéraire. Le terme est évidemment directement dérivé du nom de Mausole et il n’a d’abord été utilisé que pour désigner sa tombe somptuaire. Ce n’est que plusieurs siècles plus tard, probablement vers le 1er siècle de notre ère, que son usage se généralise. A noter que le mausolée est différent du cénotaphe. Le premier abrite le corps du défunt, tandis que le second est un mémorial dont l’aspect est similaire à celui de la tombe mais n’abrite aucun corps.

A lire aussi :

5 choses à savoir sur la tombe de Mausole à Halicarnasse

Découverte extraordinaire de statues représentant Aphrodite et Dionysos en Turquie

5 choses à savoir sur la tombe de Mausole à Halicarnasse

L’ancêtre des mosaïques méditerranéennes découvert dans les vestiges d’une cité perdue en Turquie

5 choses à savoir sur la tombe de Mausole à Halicarnasse

A quoi ressembleraient les 7 merveilles du monde dans les paysages d’aujourd’hui ?

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.