Skip to content
4 productions marocaines en compétition au Festival de Malmö

Quatre productions marocaines sont en compétition officielle au Festival du film arabe de Malmö (MAAF), en Suède, dont la douzième édition se tiendra du 4 au 9 mai. Celles-ci sont dans la catégorie des longs métrages de fiction « La vie me va bien » ( La vie me va) du réalisateur Al Hadi Ulad Mohand (Maroc, France), et « Femmes suspendues » de la réalisatrice Meriem Addou (Maroc, France, Qatar), dans la catégorie des longs métrages documentaires, indique un communiqué des organisateurs. Il s’agit, en plus, de « Ashes » (Cendres) de Mustapha Farmati (Maroc), et de « Fils tendres » (Fils de tendresse) de Ouijdane Khallid (Maroc), dans la catégorie des courts métrages, poursuit la même source. La compétition officielle réunit une sélection de 56 films (31 longs métrages et 25 courts métrages), produits par 14 pays arabes et coproduits par 10 pays occidentaux, précise le communiqué.

Par catégorie, le programme comprend des longs métrages de fiction (12 films), des longs métrages documentaires (8 films), des courts métrages (25 films), le programme Mille et Une Nuits (4 films), le programme de séances spéciales « Films Worth Watching » , des projections scolaires (2 films), en plus des deux films programmés dans les soirées d’ouverture et de clôture des soirées de gala. Le président et fondateur du MAFF, Mouhamad Keblawi, s’est dit « fier » de la diversité du programme de cette édition, qui se déroule en présentiel cette année, après deux éditions tenues en ligne, en raison de la pandémie de Covid-19. . 19, rapporte le communiqué. « Malmö redevient un point de rencontre annuel, où les cinéastes arabes rencontreront leurs homologues de Suède et des pays nordiques, formant une fenêtre unique pour la coopération entre les deux parties », a-t-il déclaré. La MAAF a sélectionné le film « Les Filles d’Abdulrahman » du réalisateur jordanien Zaid Abu Hamdan comme film d’ouverture de la douzième édition du festival.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.