Bourse Entreprise

3 ETF à faible volatilité au service des investisseurs


Ovec le S&P 500 en baisse de plus de 20 % depuis le début de l’année, la recherche par les investisseurs de stratégies d’actions qui fonctionnent porte davantage sur « moins mauvais » que sur ce qui génère réellement des rendements positifs.

La raison en est simple : dans un marché baissier, qui se définit par une baisse de 20 % ou plus, peu de choses fonctionnent. D’où le marché baissier. Alors que les doublures argentées sont rares cette année, il est clair que les investisseurs n’ont rien à faire d’exotique ou de fantaisiste pour trouver moins mauvais. Les actions de valeur et de dividendes et les fonds négociés en bourse le prouvent.

Ajoutez les FNB à faible volatilité à la liste. Ces produits sont depuis longtemps populaires auprès des conseillers et des investisseurs et, à certains égards, 2022 est le moment idéal pour envisager ces fonds. Particulièrement pour les investisseurs qui souhaitent se positionner pour un rebond potentiel des actions tout en évitant les segments plus risqués.

L’essentiel est de se rappeler que les FNB « à faible volatilité » sont conçus pour produire moins de mauvais résultats lorsque les marchés s’évanouissent, et non pour capter tout le potentiel haussier d’un marché haussier. Dans cet esprit, certains des FNB à faible volontariat suivants pourraient valoir la peine d’être examinés aujourd’hui.

FNB Invesco S&P 500 à faible volatilité (SPLV)

La FNB Invesco S&P 500 à faible volatilité (SPLV) – l’un des ancêtres du mouvement ETF à faible vol – fait son travail cette année. Sa perte de 9,3 % depuis le début de l’année est largement supérieure aux 20,3 % perdus par le S&P 500 et l’ETF Invesco réduit les turbulences comme annoncé.

La volatilité annualisée de SPLV à ce stade de l’année est de 16,2 %, soit 770 points de base de moins que celle du S&P 500. Ce FNB à faible volatilité suit l’indice S&P 500 à faible volatilité, qui est une collection d’actions de l’indice parent avec le volatilité la plus faible sur 12 mois.

« Le dernier rééquilibrage de l’indice S&P 500 à faible volatilité a déplacé une pondération supplémentaire de 3% vers le secteur des soins de santé », selon les indices S&P Dow Jones. « La consommation discrétionnaire, malgré la plus forte augmentation de la volatilité, a également ajouté du poids au portefeuille, indiquant des poches de stabilité relative au sein du secteur. »

Pourtant, SPLV est largement dominé par, sans surprise, les secteurs des services publics et des biens de consommation de base.

FNB Franklin US Low Volatility High Dividend Index ETF (LVHD)

Prendre en compte FNB Franklin US Low Volatility High Dividend Index ETF (LVHD), un jeu « le meilleur des deux mondes » parmi les FNB à faible volatilité, car, comme son nom l’indique, il combine la réduction de la volatilité avec des actions à dividendes élevés. Ces stratégies fonctionnent cette année. Sorte de.

Dans ce cas, « en quelque sorte » signifie une perte depuis le début de l’année de seulement 7,4 % et une volatilité annualisée qui dépasse non seulement le S&P 500, mais est également légèrement inférieure à celle du SPHD.

« Les fonds à revenu de dividendes peuvent sembler attrayants pour ceux qui recherchent une source de revenu stable », a noté l’analyste de Morningstar Daniel Sotiroff. « Bien fait, ils peuvent atteindre cet objectif. Mais il y a une certaine nuance à déterminer ce qui constitue une bonne stratégie d’indice de revenu de dividendes. Les changements apportés aux versements de dividendes ne se produisent pas dans le vide. Les actions avec des dividendes en hausse sont souvent soutenues par des sociétés financièrement stables avec une forte croissance des ventes et des bénéfices qui soutiennent ces distributions en espèces plus élevées. Ces entreprises rentables se négocient souvent à des prix plus élevés par rapport à leurs fondamentaux, y compris les dividendes, et atterrissent rarement, voire jamais, dans le segment du marché à haut rendement.

Heureusement, LVHD abrite de nombreuses entreprises de qualité avec des antécédents souhaitables d’augmentation des paiements.

FNB Invesco S&P MidCap à faible volatilité (XMLV)

Comme d’habitude, les actions à moyenne capitalisation sont négligées cette année et bien que les performances de ce groupe ne soient pas à redire, l’indice S&P MidCap 400 dépasse le S&P 500 de 160 points de base d’une année à l’autre. Date.

La FNB Invesco S&P MidCap à faible volatilité (XMLV) se lance dans l’acte, vacillant de seulement 12,4 % depuis le début de l’année avec une volatilité annualisée inférieure de 820 points de base à celle de l’indice de référence des moyennes capitalisations susmentionné.

Le XMLV de 1,11 milliard de dollars, qui suit l’indice S&P MidCap 400 à faible volatilité, détient 81 actions d’une valeur marchande moyenne de 5,98 milliards de dollars.

Les vues et opinions exprimées ici sont les vues et opinions de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Nasdaq, Inc.

nasdaq

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page