Nouvelles locales

2 milliards de DH de plus en un trimestre

La dette extérieure publique s’alourdit à nouveau. Après être tombée à 374,42 milliards de DH à fin juin 2021, la dette extérieure publique est remontée à 376,46 milliards à fin septembre dernier, dont 201 milliards pour le Trésor et 175,5 milliards pour les autres emprunteurs publics, selon les derniers chiffres publiés par le Direction du Trésor et des Finances Extérieures. Rappelons qu’à fin 2020, cette dette avait culminé à 375,72 milliards, soit 34,5% du PIB, contre 29,5% un an plus tôt.

La dette extérieure publique repart à la hausse. Après s’être orientée à la baisse, affichant un encours de 374,42 milliards de dirhams à fin juin 2021, la dette extérieure publique s’est élevée à 376,46 milliards à fin septembre dernier, dont 201 milliards pour le Trésor et 175,5 milliards pour les autres emprunteurs publics, selon les derniers chiffres publiés par la Direction du Trésor et des Finances Extérieures (DTFE).

Rappelons qu’à fin 2020, cette dette culminait à 375,72 milliards, soit 34,5% du PIB, contre 29,5% un an plus tôt. L’analyse de la structure de l’encours enregistré à fin septembre dernier montre que la part du Trésor augmente d’un trimestre sur l’autre, passant de 53,1% à fin juin à 53,4% à fin septembre. . Cette part était de 53,2 % fin 2020. En revanche, celle des établissements publics et des entreprises est passée de 45,9 % à 45,6 % d’un trimestre à l’autre.

Ces statistiques montrent également une baisse de la part de la dette extérieure apportée par les créanciers bilatéraux, passant de 22,8% fin juin dernier à 22,6% fin septembre. Cette part était de 22,9 % fin 2020, après 25,6 % fin 2019. Idem pour la part des marchés financiers internationaux et des banques commerciales qui est passée de 28,7 % à 28,3 % entre les deux trimestres. . En revanche, la part des créanciers multilatéraux a augmenté, passant d’un taux de croissance de 48,5% à 49,1% d’un trimestre à l’autre.

S’agissant des remboursements, à fin septembre 2021, le service de la dette extérieure publique s’élevait à 29,2 milliards de DH (10 milliards de DH ont été payés par le Trésor et 19,2 milliards par les autres emprunteurs publics). S’agissant des tirages sur les emprunts extérieurs publics, ils se sont élevés à 34,3 milliards de DH au cours des neuf premiers mois de l’année 2021. Ces tirages ont essentiellement bénéficié aux projets des Etablissements et Entreprises Publics, des Collectivités Territoriales et des Etablissements d’Utilité Publique, avec 20,1 milliards. Le reste (14,2 milliards de DH) est allé au Trésor pour financer notamment l’appui aux réformes (9,2 milliards), les mesures d’atténuation des impacts de la pandémie de Covid-19 (3,8 milliards de DH) et les projets budgétaires (1,2 milliard).



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page